Voiture d’occasion moins cher : où et comment acheter ?

2 note(s)

Les différents pays européens et leur marché automobile

L’évolution d’internet et des services en ligne nous donnent l’opportunité, en 2018, l’opportunité de choisir notre voiture d’occasion aussi bien à coté de chez nous qu’à des milliers de kilomètres dans un autre pays : Allemagne, Italie, Espagne, ou pourquoi pas les États Unis ? En effet nous vivons une époque dans laquelle de nombreuses sociétés – Start-Ups – se sont créés et nous offrent tous les outils nécessaires pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion où cela nous chante, ce en toute sécurité. Et il faut le dire, là où cela nous chante équivaut à là où se trouve la meilleure affaire du moment ! On peut désormais, et ce bien plus qu’avant, faire une bonne affaire automobile, ou trouver la voiture d’occasion de nos rêves : configuration particulière, modèle rare, voiture de collection, couleur ou motorisation difficile à trouver…

Faisons tout d’abord un petit tour d’horizon européen des principaux pays automobiles, avec pour chacun d’entre eux une analyse du marché automobile et quelques petits conseils. Nous verrons ensuite les différents services et outils à votre disposition sur la toile pour vous assister dans votre achat automobile, que ce soit en France ou à l’étranger.

Acheter sa voiture en Allemagne, est-ce vraiment l’eldorado ?

L’Allemagne est une terre promise pour l’achat de véhicules depuis plusieurs décennies – mais est-ce toujours le cas ? Quelles sont les particularités du marché automobile allemand ? Est-ce facile d’y acheter une voiture ? Le point sur les formalités administratives…

1 – Le marché automobile allemand : 

Avec plus de 80 millions d’habitants, l’Allemagne est de loin le plus gros réservoir de véhicule d’occasion d’Europe. Les véhicules y sont généralement bien entretenus, souvent dans le réseau de la marque.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Allemagne :

Les voitures de marques allemandes bien sûr, mais pas que ; en règle générale on peut dire que l’Allemagne est le pays idéal pour acheter une voiture d’occasion de moins de 5 ans. Les concessions officielles des marques allemandes comme Audi, BMW, Mercedes-Benz, Opel ou Porsche ont une politique de prix assez agressive et on peut y trouver de belles affaires, souvent avec des extensions de garanties valables dans toute l’Europe dans le réseau de la marque.

3 – Formalités administratives en Allemagne :

Comme en Italie ou en Belgique, la voiture doit être « radiée » du fichier des immatriculations pour ensuite pouvoir être immatriculée en France. Cette radiation sera mentionnée sur la carte grise allemande qui se compose en deux volets : Teil I & II. Il est possible de ramener la voiture par la route avec une plaque de transit allemande qui est vendue aux alentours des 200€ avec assurance incluse.

Acheter sa voiture en Italie, est-ce intéressant ?

 L’Italie est certainement, après l’Allemagne, le pays le plus intéressant pour y dénicher une bonne affaire. Là aussi faisons le point sur les avantages et les inconvénients d’un achat automobile chez nos amis transalpins…

1 – Le marché automobile italien :

Équivalent à la France en termes de nombre d’habitants, le marché automobile italien est cependant un peu plus dense. En effet, la moyenne de voiture par habitant y est supérieure à celle de la France, donc plus de voiture en Italie qu’en France.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Italie :

L’Italie va être très intéressante en ce qui concerne les fortes cylindrées. Elles sont particulièrement taxées avec la vignette appelée « Superbollo » et l’assurance y est en moyenne 30% plus couteuse qu’en France. De plus le fisc italien, qui a lancé depuis quelques années une politique de « chasse au fraudeur », se sert de l’automobile pour repérer les fraudeurs fiscaux. Les experts comptables et autres conseillers fiscaux conseillent donc souvent à leurs clients de revendre leurs belles sportives et de « rouler discret » … On y trouvera aussi un vivier important de véhicules de collection, souvent en très bel état et ce pour un motif des plus logiques : le climat chaud et sec, notamment dans la partie Sud.

3 – Formalités administratives en Italie :

C’est le seul pays d’Europe qui vous oblige, en tant qu’acheteur étranger à importer le véhicule dans votre pays, en l’occurrence la France, en passant par un transporteur. En effet, depuis le 14 Juillet 2014, la fameuse « Targa di cartone » (plaque de transit italienne) a été supprimée et il est devenu obligatoire d’envoyer un transporteur charger le véhicule sur camion pour le livrer en France. Le bordereau de transport sera d’ailleurs exigé par la préfecture italienne pour effectuer la « radiation administrative » du véhicule, formalité sans laquelle vous ne pourrez-vous immatriculer en France.

Acheter sa voiture aux Pays-Bas, on n’y pense pas souvent mais pourquoi pas ?

Les Pays-Bas, même si on n’y pense pas forcement, peuvent aussi être une place intéressante. Attention toutefois à un petit détail, une partie des vendeurs néerlandais affiche souvent des prix HT sur internet. Vous verrez notamment sur autoscout24, où la règle est d’afficher un prix TTC, que cette même règle n’est pas souvent respectée par les vendeurs néerlandais, donc bien vérifier avant de croire à la bonne affaire !

1 – Le marché automobile néerlandais :

Il ne s’agit pas du marché le plus important d’Europe, mais il prend peu à peu des parts de marché et de plus en plus d’internautes se tournent vers ce pays méconnu pour les achats imports de voitures d’occasion. Attention au fait que certains vendeurs néerlandais proposent des véhicules à le vente qui restent immatriculés dans d’autres pays. Une facture d’un vendeur néerlandais avec des papiers d’immatriculation allemands, par exemple, sera mal vue en préfecture française et vous risquez de vous voir refuser votre demande d’immatriculation.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter aux Pays-Bas :

Les Pays-Bas vont être vraiment intéressants pour deux catégories de véhicules : les voitures de sport (type Ferrari et autres Maserati) et surtout les véhicules de collection. Beaucoup de gros marchands spécialisés « Véhicules de collection » ont de très gros stocks avec souvent des voitures en très bel état de conservation. On y trouve aussi des pépites difficiles à dénicher ailleurs. Donc avis aux collectionneurs : Les Pays-Bas sont à prendre en considération…

3 – Formalités administratives aux Pays-Bas :

Assez classiques, comme en Italie ou en Allemagne, la voiture doit être « radiée administrativement » du fichier des immatriculations pour ensuite pouvoir être immatriculée en France. Cette radiation sera mentionnée sur la carte grise néerlandaise. Il est possible de ramener la voiture par la route avec une plaque de transit néerlandaise qui est vendue aux alentours des 150€ avec assurance incluse.

Acheter sa voiture en Espagne, est-ce intéressant ?

L’Espagne est un des quatre pays les plus intéressants pour y acheter une belle occasion, avec l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas. Le marché est assez important, les formalités pas trop compliquées. En revanche, on restera toutefois attentifs aux escroqueries à la TVA car certains vendeurs malhonnêtes y proposent des véhicules en HT sans que cette mention de HT soit toujours bien mentionnée sur la facture… attention donc aux annonces à prix trop bas.

1 – Le marché automobile espagnol :

Frontalier avec la France, l’Espagne peut se relever une place de marché automobile intéressante pour certaines catégories de véhicules. Le climat sec et chaud favorise notamment une bonne conservation des véhicules. Le conducteur espagnol roule beaucoup moins que le conducteur français, il n’est donc pas difficile de trouver des voitures de 2 années avec moins de 20.000 kilomètres réels. Point intéressant : tout accident de grande envergure subi par la voiture est inscrit sur la “Ficha Tecnica”, issue du contrôle technique local (ITV).

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Espagne :

L’Espagne est connue pour les modèles de marques françaises récents. Tout véhicule de moins de 18 mois sera souvent moins cher en Espagne lorsque l’on parle de marques comme : Renault, Peugeot, Citroen, Ford… Mais pas seulement… en effet, l’Espagne sera particulièrement intéressante, là aussi, comme les Pays-Bas, pour les collectionneurs. Comme évoqué plus haut le climat chaud et sec est particulièrement favorable à la bonne conservation des véhicules de collection, lesquels sont vraiment moins chers qu’en France. De plus les espagnols sont friands des belles françaises donc les collectionneurs de Peugeot, Citroën et Renault anciennes y trouveront leur bonheur à coup sûr !

3 – Formalités administratives en Espagne :

Idem à l’Allemagne, aux Pays-Bas ou à la Belgique, il faut que le véhicule soit « radié administrativement », c’est-à-dire du fichier des immatriculations espagnole (Baja por transito communotario). La mention doit être portée sur un certificat. Cela vous permettra ensuite de vous immatriculer en France. Là aussi, possibilité de ramener le véhicule par la route avec une plaque de transit espagnole.

Acheter sa voiture en Belgique, est-ce encore un « Bon Plan » ?

La Belgique a été pendant longtemps une terre d’achat automobile pour les français. Cela est un peu moins le cas depuis quelques années, mais elle reste néanmoins une place intéressante à ne pas négliger lors de sa recherche. Frontalière de la France, une partie des belges est francophone, ce qui simplifie nettement les transactions.

1 – Le marché automobile belge :

Petit pays, le parc automobile n’en fait pas une des principales places de marché automobile d’Europe, mais disons que grâce à la Belgique on peut agrandir sa zone de recherche francophone. Un des grands avantages de ce pays est le « Car Pass » : il s’agit d’une carte d’identité kilométrique du véhicule que tout vendeur belge a l’obligation de le remettre à un acheteur belge. Cela n’est toutefois pas une obligation lorsque l’acheteur est étranger. Toutes les interventions que le véhicule aura subies chez des professionnels de l’automobile y seront annotées avec le kilométrage à la date de l’intervention. Donc n’oubliez pas de demander au vendeur belge de vous présenter le « Car Pass » du véhicule.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Belgique :

La Belgique, comme évoqué plus tôt, permet d’étendre sa zone de recherche sans pour autant qu’une catégorie particulière de véhicule soit à rechercher. On regardera donc en Belgique pour un véhicule que l’on ne trouve pas en France.

3 – Formalités administratives en Belgique :

On parle ici aussi de radiation administrative ; les plaques d’immatriculation belges restent dans le pays, comme en Allemagne, Italie, Pays-Bas… Cette formalité de radiation est obligatoire pour ensuite pouvoir s’immatriculer en France…

Acheter une voiture neuve à l’étranger (Allemagne, Italie, Espagne, Belgique…) A qui payer la TVA – Comment obtenir le quitus fiscal ?

 

Nous allons consacrer quelques lignes à un sujet qui intéresse beaucoup d’internautes et qui suscite de nombreuses interrogations. La TVA d’un véhicule doit être payée dans le pays où réside l’acheteur à partir du moment où ledit véhicule est fiscalement considéré comme neuf : à savoir que toute voiture ayant moins de 6 mois et/ou moins de 6 000 Km (un des deux termes suffit) est un véhicule considéré comme neuf (loi européenne).

Exemple : un français achète une BMW qui a 1 an et demie en Allemagne – la voiture affiche 5.800 Km au compteur : le véhicule est donc considéré comme neuf et l’acheteur français se verra réclamer le paiement de la TVA lors de sa demande de quitus fiscal et ce même si l’acheteur français a payé la TVA en Allemagne auprès du vendeur ! Ce document est obligatoire pour immatriculer un véhicule importé et s’obtient en vous présentant à votre centre des impôts avec les papiers de la voiture que vous venez d’acheter.

Contrôle technique européen valable en France ?

Les contrôles techniques effectués dans les pays de la communauté européenne (Italie, Allemagne, Belgique…) sont aussi valables en France depuis la loi du 1erMai 2014. Le contrôle devra toutefois dater de moins de 6 mois et le rapport, ou procès-verbal, devra être présenté.

COC obligatoire pour véhicule importé ?

Le COC ou « certificat de conformité européen » ne sera pas obligatoire pour immatriculer son véhicule en France si toutes les informations nécessaires à l’immatriculation sont présentes sur la carte grise étrangère, à savoir le numéro de réception européen et le type – variant – version. Vous pouvez commander votre COC sur le site de notre partenaire : https://www.eurococ.eu/fr/

Acheter son véhicule à distance est-ce possible et sécure ?

Depuis quelques années de nombreuses Start-Ups automobiles se sont développées et proposent tous types de services et ce dans divers domaines. On peut ainsi faire appel à un mécanicien à domicile ou sur son lieu de travail, confier entièrement la gestion de la vente de son véhicule à un tiers qui s’occupera de l’expertiser puis de la mettre en vente sur internet ou passer par une des ces nouvelles entreprises pour acheter un véhicule à distance que ce soit en France ou à l’étranger.

 

1 – La barrière de la langue

Elle est souvent un problème rébarbatif pour qui souhaite acheter à l’étranger et ne parle pas du tout la langue. Prenons au hasard l’exemple de l’Allemagne où certains allemands parlent anglais mais ce n’est pas le cas pour tous. De plus, l’importance d’un achat automobile exige une compréhension totale entre acheteur et vendeur. Mieux vaut donc passer par un intermédiaire maitrisant la langue du vendeur afin que cette étape de « Prise de renseignements » (qui est cruciale), soit parfaitement exécutée. De là découlera la décision d’envisager d’acheter ou de laisser tomber…

2 – L’inspection/expertise automobile 

La principale problématique de l’acheteur à distance est souvent d’acheter « à l’aveugle ». Et en effet il ne le faut pas ! Un véhicule doit toujours être inspecté et essayé par une personne compétente avant de s’engager. On trouve maintenant assez facilement sur internet des sociétés proposant différents services d’inspection/expertise auto permettant d’avoir un compte rendu assez complet de l’état du véhicule, et ce sans se déplacer. Pour l’import, Bolidem vous propose un service « Expertise auto » complet pour 299 € avec rapport d’expertise sous 2 à 5 jours selon le pays.

Si vous cherchez un service sérieux pour la France, Weasycar.fr propose une inspection complète avec 155 points de contrôles et un essai routier pour seulement 199€ – rapport d’expertise sous 24/48h week-end compris.

3 – Le paiement sécurisé

Depuis quelques années sont apparues des Start-Ups spécialisées dans le « paiement auto sécurisé ». Elles remplacent donc le fameux chèque de banque et éliminent toutes les problématiques inhérentes. Le principe est simple, acheteur et vendeur créent un compte relié à leur compte bancaire sur une appli spécialiséel’acheteur transfère de son compte bancaire sur son compte sécurisé et séquestré le montant du prix du véhicule. Une fois chez le vendeur et après essai et inspection, il peut transférer les fonds instantanément sur le compte de l’appli du vendeur. Celui-ci voit son compte crédité en quelques secondes et peut laisser repartir l’acheteur avec la voiture sans peur du faux chèque de banque. Les fonds sont ensuite automatiquement transférés sur son compte bancaire. Le coût d’un tel service varie suivant les Start-Ups entre 29€ et 69€. Cela sécurise la transaction et évite à l’acheteur de de faire un virement anticipé ou de demander un chèque de banque, et permet au vendeur d’avoir un paiement sécurisé et irrévocable instantanément.

4 – La livraison auto à domicile

Que l’on opte pour le convoyage automobile : un chauffeur particulier ou professionnel va chercher le véhicule chez le vendeur et vous le livre à domicile par la route, ou pour la livraison sur camion par transporteur automobile professionnel qui vous livre à l’adresse de votre choix, là aussi le service s’est démocratisé et permet de finaliser son achat directement depuis chez soi sans avoir eu à se déplacer. Les tarifs proposés pour la livraison par transporteur ont tellement évolué qu’il est parfois moins cher d’y faire appel que de se déplacer en personne pour ensuite ramener sa voiture par la route.

 

BOLIDEM vous propose tous ces services qui faciliteront et sécuriserons votre achat auto en Europe. Pour plus de détails, c’est par ici !

 

Pour un achat en France, découvrez une même offre via les services dédiés de WEASYCAR.fr avec des prix extrêmement compétitifs !

 

 

L’équipe Bolidem