Malus écologique barème 2020 et Taxe CO2

2 note(s)

Malus écologique barème 2020 et Taxe CO2

Quelle est la différence entre la Taxe CO2 et le malus écologique ? Vous achetez une voiture d’occasion à l’étranger : vous pensez être concerné par la taxe additionnelle du malus écologique ? Ce barème ne s’applique-t-il qu’aux voitures neuves ? Quel est le barème 2020 du malus écologique ? A quel moment doivent être payées ces taxes ? Autant de questions auxquelles nous essaierons de vous donner les réponses…

Simulateur en ligne :

Avant tout, il est important de préciser que le gouvernement a mis en ligne un simulateur qui vous permettra de calculer les frais de carte grise que vous auriez éventuellement à assumer pour l’achat d’un véhicule, neuf ou d’une voiture d’occasion importée notamment. Ces frais incluent notamment le montant des différentes taxes éventuelles : Taxe CO2 ou malus écologique. Nous vous conseillons de faire vos simulations pour obtenir un coût précis et officiel :

Simulateur Carte Grise – Service Public (cliquer sur ce lien)

Taxe CO2, Malus écologique, malus annuel : quelles sont les différences entre chacune de ces taxes ?

Taxe CO2 :

On l’appelle également « taxe carbone » ; cette taxe est en vigueur depuis le 1er juin 2004. Il s’agit ici d’une taxe appliquée en fonction de la puissance fiscale du véhicule. La puissance fiscale s’exprime en chevaux fiscaux (CV).

Malus écologique :

Il s’agit d’une taxe initialement intitulée « écopastille » ; elle a été créée par la loi de finances en 2007 et précisé par un décret du 26 décembre 2007. Cette taxe et son barème sont officiellement entrés en vigueur au 1er janvier 2008. Là encore, cette taxe s’applique en fonction de la quantité de CO2 émise au km par la voiture. Elle vise évidemment à sanctionner les mauvais élèves qui souhaiteraient acheter une voiture polluante en tenant compte de son émission en dioxyde de carbone. Le seuil du taux à partir duquel s’applique une majoration de prix évoluent avec les années.

Malus annuel :

Enfin, le gouvernement collecte une taxe additionnelle qui est annuelle cette fois. Elle sanctionne encore une fois les véhicules dits « très polluants ». Là encore, cette taxe s’applique donc en fonction de la quantité de CO2 émise. Cette taxe est fixée à 160€. Elle s’applique aux véhicules dont la 1ère MEC commence à partir de 2009. Le seuil est de 250g pour les véhicules dont la 1ère MEC est de 2009 à 2012 ; pour les voitures après 2012, le seuil est descendu à 190g. Cette taxe doit être déclarée chaque année avant le 31.12 auprès des Impôts.

Le malus écologique :

Qu’est-ce que c’est exactement ?

Avant tout, le malus écologique est une majoration du prix du véhicule si vous l’achetez neuf, ou du montant de la carte grise si vous l’achetez d’occasion en Europe. Cette méthode fiscale vise à lutter contre la pollution émise par les rejets de de CO2 et à diminuer à terme les émissions de gaz à effet de serre. Le but est donc de sensibiliser les gens autrement que par de beaux discours ; on s’attaque directement à leur portefeuille, histoire de leur faire comprendre les réalités environnementales d’aujourd’hui (mais aussi à remplir un peu plus les caisses 🙂 . Au final, le but recherché est que les gens privilégient un achat raisonné en optant pour un véhicule moins polluant.

Cette taxe doit être réglée lors de la 1ère mise en circulation d’un véhicule en France.

Le malus concerne les véhicules achetés neufs en France ce depuis le 1er janvier 2008 ; également les véhicules d’occasion acheté à l’étranger du fait que la taxe soit à payer lors de la 1ère immatriculation en France.

Cas d’exonération : les personnes en situation de handicap sur présentation d’un justificatif.

A quel moment et à qui doit-on payer le malus écologique ?
Quand :

Lors de la 1ère immatriculation du véhicule en France, qu’il soit neuf ou d’occasion importé de l’étranger.

A qui :

La taxe s’ajoutera donc au coût de la carte grise. Cette pour cette raison que le malus sera à régler à la concession auprès de laquelle sera acheté le véhicule neuf en France ; ou directement auprès de la Préfecture lors du règlement de votre carte grise pour un véhicule neuf ou d’occasion importé. Au final, vous l’aurez compris, c’est bien l’État qui perçoit cette taxe.

Le calcul du malus écologique, comment ça marche ?

NEDC, WLTP : deux bases de calcul différentes
  • Jusqu’à début d’année 2020 : le gouvernement se basait sur le cycle d’essai européen NEDC (New European Driving Cycle) pour mesurer la consommation de carburant et les émissions de CO2 dégagés par des voitures.
  • Septembre 2017 : une nouvelle prise de mesure est mise en place car le cycle NEDC est jugé trop théorique et ne collant pas à la réalité des choses : cette nouvelle procédure d’homologation mondiale se nomme WLTP (Worldwide Harmonised Loght Vehicle Test Procedure). Ce cycle prévoit donc de nouvelles prises de mesure qui seront plus proches des conditions réelles d’utilisation et ce avec des valeurs de consommation et d’émissions CO2 prises à l’échappement même des voitures. D’autre part, les mesures sont enregistrées dans des conditions environnementales qui collent plus à la réalité de notre quotidien notamment concernant la T°C et la vitesse moyenne.

Enfin, les affichages des cycles NEDC et WLTP sont juxtaposés sur les brochures et certificat de conformité (COC) et ce le temps que tous les véhicules passent à l’épreuve du nouveau cycle WLTP.

A savoir : en moyenne, ce nouveau cycle augmente les valeurs de CO2 de 25%.

  • 1er mars 2020 : basculement officiel du barème NEDC vers le barème WLTP pour le calcul du malus écologique
Seuils de déclenchement pour le calcul de la taxe :

Le barème de calcul du malus écologique est révisé chaque année.

Seuil de déclenchement = seuil à partir duquel on devra s’acquitter de la taxe malus écologique

  • Depuis 2008 jusqu’à janvier 2020 : se référer au tableau plus bas
  • 2019 : le seuil de déclenchement était de 117g/km selon la norme NEDC.
  • Du 1er janvier au 29 février 2020 : le seuil de déclenchement fixé à 110g/km de CO2 et selon la norme NEDC.
  • A partir du 1er Mars 2020 : le seuil de déclenchement CO2 est passé à 138g/km et selon le cycle WLTP : le malus maximum est fixé à 20.000 € pour les voitures dégageant plus de 213g/km de CO2.

 

Barème de référence pour le calcul du malus écologique :

Pour commencer, pour calculer la taxe, le barème utilisé sera celui applicable en France l’année de la 1ère immatriculation du véhicule.

Attention : s’il l’on prend le cas d’un véhicule importé, on tiendra compte de l’année de 1ère mise en circulation à l’étranger ; on ne prend pas en compte l’année d’introduction du véhicule en France.

En bref :

  • Pour un véhicule neuf : lors de sa 1ère immatriculation en France, le barème WLTP s’applique avec la grille « après le 1er Mars 2020 »
  • Pour une voiture d’occasion importée :
  • Voiture dont la 1ère MEC est avant le 1er mars 2020 : on appliquera le barème CO2 NEDC en vigueur en France à la date de cette 1ère immatriculation à l’étranger
  • Voiture dont la 1ère MEC est après le 1er mars 2020 : on appliquera le barème CO2 WLTP en vigueur en France à la date de cette 1ère immatriculation à l’étranger

Malus écologique, barème 2020 :

Rappel : se référer à la date de 1ère mise en circulation pour un véhicule importé et non pas à la date d’achat.

Tarifs du 1er janvier 2020 au 29 février 2020 selon le cycle NEDC comparés aux tarifs à partir du 1er Mars 2020 selon le cycle WLTP

Malus Ecologique Barème 2020

 

Barème récapitulatif depuis mise en vigueur en 2008 :

Eco taxe Barème depuis 2008 Eco Taxe Barème depuis 2008 Suite

A SAVOIR : La taxe est déduite d’un dixième par année entamée depuis l’année de 1ère immatriculation. Le SIV calculera automatiquement ce dégrèvement – même chose sur le simulateur carte grise du gouvernement. 

Taxe CO2 sur l’achat d’une voiture d’occasion :

La Taxe CO2, nous le rappelons, est une taxe additionnelle sur la carte grise. Elle concerne les véhicules particuliers (VP) immatriculés depuis le 1er juin 2004.

Grille tarifaire de la Taxe CO2 :

Tableau Tarifs applicables Taxe CO2

Important : tout comme pour le malus écologique, une déduction de 10% par année entamée depuis l’année de 1ère immatriculation du véhicule.

 

Notre conseil :

Pour finir, et avant de vous engager dans un achat auto, faites bien une simulation du coût de la carte grise du véhicule désiré ; cela peut éviter les mauvaises surprises ! Utilisez le simulateur carte grise mis en place par le gouvernement sur internet.

Simulateur Carte Grise Gouvernement

 

L’équipe Bolidem

 

Sources :

autoplus.fr:Carburant-NOx-Consommations-Homologation-WLTP,

automobile-propre.com/cycle-wltp-ce-qui-change-pour-les-voitures-electriques-et-thermiques –

cec-zev.eu/le-systeme-de-bonus-malus-ecologique –

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonus-malus_écologique –

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13904

https://www.legipermis.com/estimation-cote-voiture/malus-ecologique.html

https://www.automobile-entreprise.com/Malus-2020-l-entree-en-vigueur-de,8622

https://www.carte-grise.org/malus-annuel-voitures-polluantes.php

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19911

 

Circuler avec des plaques WW en Allemagne : est-ce légal ?

est-ce légal de circuler avec des plaques WW en Allemagne
2 note(s)

Circuler avec des plaques WW en Allemagne : est-ce légal ?

Vous souhaitez acheter votre voiture d’occasion en Allemagne puis rentrer ensuite chez vous par la route avec des plaques WW françaises. Mais est-ce autorisé de circuler avec des plaques WW en Allemagne ? Les autorités allemandes reconnaissent-ils ce type de plaque plus précisément dans le cadre de l’exportation d’un véhicule ?

1 – Rappel : l’immatriculation provisoire WW, qu’est-ce que c’est ?

Le certificat provisoire d’immatriculation WW est un document délivré par les services de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Isolés). Il permet de circuler sur le territoire national, et en dehors également depuis le 12 décembre 2017 (en revanche a discrétion des pays traversés. C’est le sujet même de ce qui nous intéresse, nous y reviendrons), en attendant de recevoir sa carte grise définitive. Dans quels cas me direz-vous ? Lorsqu’il manque des documents ou des pièces justificatives pour immatriculer votre auto :

  • achetée neuve auprès d’un concessionnaire en France, par exemple, qui n’aurait pas tous les documents nécessaires pour obtenir votre carte grise. Il vous fournit alors un CPI pour que vous puissiez rouler juste après l’avoir payée.
  • achetée à des fins de carrossage et pour lesquelles il faudra attendre la fin des travaux avant de l’immatriculer
  • neuve ou d’occasion achetée à l’étranger : ceci est le cas le plus fréquent

Utile lors de l’importation d’un véhicule neuf ou d’occasion

Lorsque vous achetez un véhicule à l’étranger, dans la plupart des cas et contrairement à nos pratiques en France, le véhicule subit une radiation pour exportation. Le véhicule est donc radié des fichiers de la préfecture du pays qui conserve alors les plaques étrangères. Le véhicule se retrouve donc sans plaques d’immatriculation.

D’autre part, une fois le véhicule rapatrié en France, les services de l’ANTS réclament certains documents spécifiques en plus des documents étrangers, tels que le COC, le contrôle technique, le quitus fiscal. L’obtention de ces documents peut nécessiter parfois pas mal de temps.

Enfin, depuis la dématérialisation de la demande d’immatriculation de fin 2017, les délais d’obtention d’une carte grise sont considérables ! Il faut souvent attendre 1 mois, voir 1 mois et demi pour recevoir sa carte grise !! Et comment fait-on pour utiliser sa voiture pendant ce temps ?? On commande un CPI WW…

Validité du CPI WW : 

Depuis le 17 décembre 2017, la validité du CPI WW est passé à 4 mois – attention toutefois, il n’est pas renouvelable.

Le coût du CPI WW :

Il vous en coutera le prix d’un cheval fiscal selon le tarif en vigueur dans votre département + 4 € de frais de traitement.

Attention : en tant que particulier vous ne pourrez pas faire votre demande de CPI WW seul auprès des services de l’ANTS. Il vous faudra forcément avoir recours à un professionnel. Il vous faudra donc ajouter au coût de la formalité, les honoraires du professionnel.

Bolidem vous propose de vous fournir un CPI Provisoire WW dans son service « Achat »

2 – L’Allemagne reconnaît officiellement la validité des plaques WW

Jusqu’à récemment, de nombreux automobilistes circulant avec des plaques WW, se faisaient régulièrement verbaliser par les autorités allemandes. Cela concernait essentiellement les automobilistes frontaliers.

Merci au CEC …

Le Centre Européen de la Consommation a alors entrepris différentes démarches afin de clarifier la situation et d’obtenir la validité des plaques WW par les autorités allemandes. Le CEC a finalement obtenu satisfaction : il a eu confirmation, par le Ministère Fédéral des Transports allemand, qu’un véhicule immatriculé avec des plaques WW peut circuler librement sur le territoire allemand. Le message est maintenant passé dans tous les Länder allemands de sorte que tous les agents de police soient au courant en cas de contrôle.

Oui, mais …

Cela paraissait trop pratique et trop parfait… pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué ! La petite subtilité est qu’il est légal de circuler en Allemagne avec des plaques WW, mais pas pour un véhicule importé !

3 – Les plaques WW sont interdites pour l’export

Pour ceux qui achèteraient un véhicule en Allemagne et souhaiteraient ensuite revenir gentiment par la route avec des plaques WW françaises, nous sommes au regret de vous confirmer que cela est interdit !

Mise en situation : Vincent achète sa BMW d’occasion en Allemagne – au préalable le vendeur lui aura joint les documents allemands propres au véhicule. Il souhaite aller chercher sa voiture sur place et la ramener par la route, plus économique pour lui que le transporteur. Il se renseigne et voit qu’il existe les fameuses plaques WW… et se dit autant faire d’une pierre deux coups puisqu’une fois en France il aura besoin d’une immatriculation provisoire s’il souhaite rouler avec son auto en attendant de recevoir sa carte grise. Alors pourquoi ne pas utiliser les plaques WW également pour son chemin retour !? Mais non, mais non…pas possible.

Il est strictement interdit d’équiper un véhicule de plaques françaises, qu’elles soient provisoires ou non, en vue de l’exporter d’Allemagne. Cette pratique est fermement réprimandée par les autorités allemandes. En cas de contrôle vous risquez une forte amende et également une immobilisation du véhicule.

4 – Quelle solution pour ramener son véhicule d’Allemagne par la route

Seules les autorités allemandes sont compétentes pour immatriculer un véhicule se trouvant sur le territoire allemand. De ce fait, la seule immatriculation autorisée pour ramener un véhicule d’Allemagne, qui aura subit une radiation pour exportation, est l’immatriculation export allemande.

Les plaques export allemandes :

Ces plaques temporaires allemandes, ou encore plaques de transit allemandes, se nomment « Ausfuhrkennzeichen ». Ce sont des plaques rouges, avec lesquelles les bureaux de la Préfecture allemande vous remettent également une carte grise provisoire en deux volets.

Leur coût est fonction de leur durée de validité qui varie de 5 jours à 1 an.

Une procédure complexe :

La demande de carte grise provisoire avec plaques temporaires allemandes s’effectue dans des offices spécialisés appelés « Zulassungsstelle ». Ces offices se composent de différents bureaux pour lesquelles réaliser différentes formalités pour finalement obtenir : une assurance (obligatoire), un n° de plaque d’immatriculation provisoire, des plaques export correspondantes puis sa carte grise provisoire en deux volets. Il faut compter en moyenne 1h30 sur place.

Bolidem, votre partenaire spécialisé import auto Allemagne :

Certains tenteront leur chance seul, et c’est le jeu ! D’autres chercheront l’assurance d’une importation maitrisée, sans mauvaise surprises, et Bolidem est là pour cela. Vous trouvez l’auto de vos rêves sur internet et à partir de là Bolidem gère toute la procédure d’importation pour vous.

Découvrez nos services : Bolidem

 

Liens utiles :

L’équipe Bolidem

 

 

 

 

Radiation Administrative pour Voiture importée d’Italie : nouvelles Formalités au 1er janvier 2020

3 note(s)

.La législation italienne a une nouvelle fois appliqué des modifications à l’article 103 du code de la route. A compter du 1er janvier 2020, et pour revenir à un modèle déjà connu avant les changements de 2014. De ce fait, l’obligation d’avoir recours à un transporteur professionnel agréé pour exporter son véhicule acheté en Italie a été supprimée. Cette procédure était rendue nécessaire par la loi du 14 juillet 2014 pour justifier de la bonne exportation du véhicule vers un pays de l’UE.  Cela se faisait à l’aide du bordereau de transport appelé « CMR ».  Pour pouvoir, dans un second temps, obtenir les documents italiens originaux radiés. Le parcours était jusqu’ici devenu assez compliqué et fastidieux avant de pouvoir finalement rouler avec son véhicule en carte grise française !

Avant et après le 1er janvier 2020 : quels sont les changements ?

AVANT :
  • Obligation de faire rapatrier son véhicule par un transporteur professionnel avec remise d’un bordereau de transport
  • Pas de possibilité de ramener son véhicule par la route avec une plaque de transit
  • Obtention des documents originaux radiés uniquement après livraison du véhicule en France et après radiation administrative italienne

En résumé, des coûts de rapatriement important parfois même exorbitants !

AUJOURD’HUI :
  • La radiation se fait avant exportation donc obtention des documents originaux radiés juste après l’achat
  • Possibilité de ramener le véhicule par la route

En résumé, des frais d’importation plus raisonnables avec la possibilité de rapatrier son auto soi-même

Les nouvelles règles applicables au 1er janvier 2020 :

Toute personne souhaitant acheter un véhicule en Italie et l’exporter vers un pays de l’UE, donc dans notre cas vers la France, devra respecter les conditions suivantes :

  • La radiation administrative pour exportation définitive vers la France devra être réalisée avant ladite exportation. Attention : en cas de contrôle par les « Carabinieri », si vous n’avez pas en votre possession les documents originaux radiés vous pourriez vous faire saisir et séquestrer le véhicule.
  • La radiation devra se faire en présentant un contrôle technique italien valide depuis moins de 6 mois (c’est une bonne chose car selon assure au client que le véhicule répond favorablement aux normes de CT italienne)
  • Une fois la radiation effectuée, et si l’on souhaite ramener son véhicule par la route avec une plaque de transit italienne, il faudra alors fournir ses données et document personnels, et remplir une « feuille de route » avec le trajet retour exact décrit – A savoir : la plaque de transit, dite plaque « carton » ne s’appose qu’à l’arrière du véhicule.
Livraison du véhicule :

Il reste évidemment possible de rapatrier son auto sur une remorque (pour une Fiat 500 par exemple) ou encore de faire rapatrier son véhicule par un transporteur. Vous l’aurez compris, la plaque de transit ne sera donc pas nécessaire. En revanche la radiation devra bien avoir été réalisée avant exportation.

Bolidem, des services adaptés pour une importation réussie :

Bolidem gère pour vous l’importation de votre auto depuis l’Italie dans son intégralité. Vous n’aurez à vous soucier de rien, nous veillerons au bon déroulement de la transaction et des formalités administratives liées à l’export dans le respect des nouvelles normes applicables depuis le 1er janvier 2020. Vous bénéficierez d’une assistance jusqu’à récupération du véhicule. Ainsi que de nos conseils avisés pour les quelques démarches qui resteront à votre charge.

Découvrez notre service « Achat » à 599 €

Nous pourrons également gérer le rapatriement de votre véhicule par transporteur professionnel assuré :

Découvrez notre service « Option Livraison » à partir de 599 € (inclus 500 kms de trajet de rapatriement depuis la ville de prise en charge en Italie – voir conditions tarifaires sur le descriptif du service)

 

Liens utiles :

L’équipe Bolidem

Acheter son Van/Fourgon aménagé au meilleur prix en Europe et le rentabiliser en le louant

3 note(s)

Fourgon ou Van aménagé, une mode en plein essor

Le phénomène Van / Fourgon aménagé connait un essor exponentiel depuis ces dernières années. En effet, la part de marché des immatriculations des Vans et Fourgons aménagés grimpe à 39% des véhicules de loisirs. Les aménageurs qui arrivent à intégrer pratiquement les mêmes options que dans un camping-car traditionnel y sont pour beaucoup. Les modèles des 5 dernières années intègrent de série la douche, les WC, un système de chauffage efficace et jusqu’à 5 couchages !

Des plus plus compétitifs en Europe 

Bref, vous avez décidé de franchir le pas et de vous offrir un Van ou Fourgon aménagé ! Mais pas à n’importe quel prix ! En effet lorsque l’on regarde les annonces d’occasion en France on fait deux constats : l’offre n’est pas très fournie (difficile de trouver l’occasion que l’on souhaite) et l’offre concerne majoritairement des occasions très récentes (1 ou 2 ans) à prix élevé. En effet,  vous pourrez constater que la côte des Vans et Fourgons aménagés ne baisse pas autant que celle des voitures qui, elles, perdent pratiquement 40% les deux premières années de vie…

Prenons un exemple concret :

Rendez-vous sur le site automobile.fr dans la rubrique Van/Fourgon /Camping-car et sélectionnez : dans catégorie : Fourgon – Marque : Challenger

Constat :  en France = 0 annonces – par contre en Europe (principalement en Allemagne) = 143 annonces ! Avec la marque Chausson en Fourgon on obtient pratiquement le même résultat France = 0 annonces, Europe = 140 annonces…

Non seulement les prix sont plus compétitifs en Europe mais en plus il y a du choix ! Lorsque l’on parle d’Europe, il s’agit surtout de l’Allemagne qui constitue le plus grand marché européen de l’automobile, mais aussi du Van, Fourgon aménagé et du Camping-car.

Comment acheter son Van/Fourgon aménagé ou Camping-car en Europe ?

Si vous parlez allemand et maitrisez les formalités administratives de ces deux pays, vous pouvez vous lancer… Pour les autres personnes sachez que Bolidem vous propose une assistance complète. Votre rôle ? Il vous suffit de sélectionner le véhicule qui vous intéresse sur internet – les sites les plus sérieux étant : www.autoscout24.fr ,  www.automobile.fr

Infos & négo

1 – Un collaborateur Bolidem appellera le vendeur dans un premier temps, pour prendre toutes les informations sur le véhicule et négocier le prix au mieux pour vous – vous recevez dans la foulée un rapport complet par mail.

Expertise auto

2 – Le véhicule vous intéresse ? vous souhaitez vous engager mais ne pouvez-vous déplacer ? Bolidem missione un expert qui se rend chez le vendeur en Allemagne, Italie, Belgique, Pays-Bas – vous recevrez par mail le rapport traduit de l’expert avec un dossier photos complet par mail sous environ 4 jours.

Achat

3 – Le rapport en main vous rassure, vous souhaitez finaliser l’achat ? Bolidem demande le contrat de vente au vendeur et le vérifie. Une vérification sur l’existence légale de l’entreprise du vendeur vous sera aussi envoyée afin de sécuriser la transaction. Vous réglez par virement direct au vendeur le montant du véhicule que vous achetez.

Livraison

4 – 2 options : vous allez récupérer le véhicule en personne et rentrez par la route avec une plaque de transit allemande (et en profitez pour faire une ou deux haltes dans votre nouveau véhicule) ou vous optez pour la livraison à domicile sur camion, effectué par un transporteur spécialisé en transport de Camping-car – assurance incluse pendant le transport.

Rentabilisez votre véhicule importé d’Europe avec Wikicampers

Wikicampers vous permet, une fois votre véhicule importé d’Europe, de le rentabiliser en le louant.

Vous avez juste à créer une annonce gratuitement et indiquer à votre guise les périodes auxquelles vous souhaitez louer votre véhicule.

Wikicampers, l’assurance tous risques !

Le van loué est assuré en tous risques pendant la durée de la location. De plus, l’assurance tous risques de Wikicampers vous assure en cas de sinistre et inclut une assistance 7/7 et 24/24. Votre bonus n’est pas impacté en cas de sinistre.

Wikicampers contrôle l’identité des locataires. Le jour du départ, vous rencontrez vos locataires et réalisez l’état des lieux de départ facilement via l’application mobile. Vous pouvez laisser partir votre van en toute sérénité !

Témoignage de propriétaires chez Wikicampers:

Émeline et Fabien, heureux propriétaires d’un camping-car font confiance à Wikicampers :

« L’hivernage n’est plus d’actualité avec la location car les vacances scolaires sont des périodes très demandées.

L’avantage financier est bien sûr une solution d’amortir un crédit mais nous avons fait cette démarche pour amortir les nombreux équipements dans un premier temps. Puis, on pense que cela va nous permettre d’avoir un complément d’amortissement sur le crédit du camping car. »

Lire le témoignage

Combien vous rapporte la location de votre camping-car avec Wikicampers ?

Un propriétaire gagne en moyenne 3000 € / an pour 5 semaines de location.

Faites votre propre estimation pour connaître la rentabilité de votre véhicule en cliquant sur le lien ci-dessous.

Faire mon estimation 

Pour toutes questions, vous pouvez contacter le service client, ultra réactif et disponible 6 jours sur 7.

 

L’équipe Bolidem

 

Acheter sa Porsche d’Occasion en Allemagne

7 note(s)

Pourquoi acheter sa Porsche en Allemagne ?

Porsche étant un constructeur allemand, il semble logique d’aller l’acheter « à la source » me direz-vous ? Ce n’est pas toujours aussi simple car parfois les constructeurs ont des politiques tarifaires plus agressives dans des pays dans lesquels ils veulent s’implanter et concurrencer les marques « locales ». En l’occurrence, le nombre de Porsche d’occasion en Allemagne est beaucoup plus élevé que dans tout autre pays d’Europe. L’offre étant donc importante, il y a concurrence sur les prix, qui, de facto, sont plus bas qu’en France. Autre point intéressant, vous trouverez en Allemagne un bien plus grand choix de voiture … alors que le modèle que vous cherchez ne se trouve pas en France, vous avez toutes les chances de le dégoter en Allemagne.

Quelle économie peut-on réaliser ?

Bien évidemment, en plus de trouver le modèle de vos rêves, si vous pouviez le payer moins cher qu’en France, ce serait encore mieux, d’autant plus qu’il y aura des frais d’importation à absorber.

Nous allons donc prendre l’exemple d’une Porsche Boxster de 2014 max 70.000 KM (offres de pros uniquement) : sur Autoscout24.fr on obtient 31 résultats contre 269 en Allemagne ! Avec les mêmes critères sur le site automobile.fr on obtient 2 résultats en France contre 684 en Allemagne !

Porsche Boxster – 2.7 Black edition

France : 45 000 Km de 2015 – 52 000 € VS Allemagne : 54 000 de 2016 - 45 000 €

En faisant le calcul on constate ici une économie de presque 15%, soit 7 000€, déduits les frais d’importation cela laisse encore une belle économie !

Quels sont les sites d’annonces de voitures d’occasion en Allemagne ?

Inutile de consulter une dizaine de sites d’annonces, il faut savoir qu’à l’heure actuelle tous les vendeurs sérieux sont présents sur au moins un des deux sites d’annonces de voitures d’occasion incontournables : automobile.fr (mobile.de en Allemagne) et autoscout24.fr (cela ne signifie pas pour autant que tous les vendeurs présents sur ces sites sont sérieux ! )

Nous en avons tout de même listé quelques autres à consulter pour être sûr d’avoir fait le tour :

gebrauchtwagen.autobild.de : ce site de petites annonces auto est très connu en Allemagne, entièrement en langue allemande
www.autoscout24.fr : annonces provenant de divers pays : Autriche, Luxembourg, Allemagne, France, Italie, Belgique, Pays-Bas, Espagne. Un des deux Leaders européens, les plus grosses concessions y diffusent leurs annonces. Les options des véhicules sont en français.
https://www.autouncle.de : Site d’annonces auto assez pertinent. En effet,  il regroupe des millions d’annonces de voitures d’occasion en Allemagne mais aussi d’autres pays. Les véhicules proviennent pratiquement tous de concessions et de grands parcs autos. Le site à la particularité, grâce à un algorithme puissant et sophistiqué, de vous donner une indication sur le positionnement du prix du véhicule par rapport au marché : vous saurez donc si la voiture qui vous intéresse est bien placée sur le plan tarifaire.
https://www.automobile.fr : L’autre leader, avec le site autoscout24, du marché de la petite annonce auto/moto, ce site est la version française du très connu https://www.mobile.de - incontournable pour ce qui concerne les voitures d’occasion en Allemagne. Là aussi (comme autoscout24) les options des véhicules sont en français.
https://www.gebrauchtwagen.de : site allemande de voitures d’occasion - attention texte entièrement en allemand là aussi

Comment sélectionner les « bonnes » annonces ?

Nous vous conseillons de focaliser vos recherches sur les vendeurs professionnels du fait que leurs coordonnées sont facilement vérifiables. Ils sont rompus aux  formalités d’export et aux plaques de transit, ce qui rend les choses plus simples.

Si votre budget le permet, optez pour un véhicule vendu par  une concession officielle (à savoir que les concessions officielles ne sont pas toujours plus chères que les revendeurs indépendants) comme Porsche, BMW, Mercedes, ou Audi…. Les concessions officielles ont un « cahier des charges de l’occasion » qui place la barre très haut en terme qualitatif, bien plus haut que les négociants autos indépendants ; de plus, ils ont la possibilité de vous accorder une garantie européenne.

La garantie constructeur Porsche sera t-elle valable en France ?

La garantie des constructeurs automobiles légale est de deux ans minimum valable partout en Europe. Cette garantie sera donc valable aussi bien en Espagne qu’en France ou en Allemagne. Dans toutes les concessions de la marque. Si le véhicule que vous achetez est encore dans cette période de 24 mois de garantie légale obligatoire, vous pouvez essayer de négocier une extension de garantie de 12 ou 24 mois. La garantie Porsche est nommée « Porsche Approved » – pour être « éligible » le véhicule doit passer un contrôle complet qui garantit son très bon état et son parfait fonctionnement. Cette garantie sera ensuite extensible d’année en année à condition de la renouveler avant l’échéance du contrat. Depuis le 1erMai 2017 Porsche a étendu la garantie Porsche Approved pour les véhicules d’occasions révisés de 10 ans à 15 ans.

Comment rapatrier une Porsche achetée en Allemagne ?

Tout simplement soit en allant la récupérer vous-même directement chez le vendeur en Allemagne. Retour par la route avec une plaque de transit allemande (comptez environ 200€ pour 5 jours avec assurance au tiers) – voir notre service « Achat » – soit en optant pour la livraison à l’adresse de votre choix, par transporteur professionnel sélectionné ; le véhicule est chargé sur un camion plateau, assurance transport incluse – voir notre service « Livraison ».

Formalités administratives pour immatriculer une Porsche en France ?

Depuis fin 2017 les préfectures françaises ne gèrent plus les demandes d’immatriculation de véhicules au comptoir –  il faut maintenant effectuer sa demande en ligne en se connectant et créant un compte sur le nouveau site de l’état : https://immatriculation.ants.gouv.fr

 

Liste des documents nécessaires à l’immatriculation française :
  • Contrôle technique, si voiture de plus de 4 ans
  • Justificatif de domicile de moins de deux mois
  • Facture d’achat originale d’achat à votre nom
  • Quitus fiscal à demander à votre centre des impôts
  • Carte grise allemande (deux volets) Zulassungsbescheinigung – « Teil I & Teil II »
  • Pièce d’identité (carte d’identité ou passeport) en cours de validité
  • Demande d’immatriculation dûment remplie et signée
  • COC (certificat de conformité) très souvent fourni par le vendeur allemand

Nos services pour l’achat d’une Porsche d’occasion en Allemagne

Nous vous proposons une gamme de services pour vous assister dans votre achat de Porsche en Allemagne :

Info & Négociation

Notre collaboratrice allemande appellera le vendeur pour lui poser une liste complète de questions. Vous recevrez ensuite un rapport sur le véhicule. Auquel nous joindrons les copies des documents qu’il nous aura envoyées et le prix négocié pour vous. Plus de détails, cliquer ici.

Expertise Auto

Envoi sur place (chez le vendeur) en Allemagne d’un expert automobile qui va inspecter le véhicule – rapport sous 4 jours ouvrés. Plus de détails, cliquer ici.

Achat

Assistance complète pour la transaction de votre nouvelle Porsche et ce jusqu’à prise en main du véhicule. Plus de détails, cliquer ici.

Livraison

Livraison de votre choix effectuée par transporteur sélectionné à l’adresse de votre choix, sur camion plateau avec assurance. Plus de détails, cliquer ici.

Les sites spécialisés Porsche

Porsche France : Tous les modèles de Porsche disponibles neufs, ainsi qu’une recherche possible d’occasion dans le réseau Porsche.

L’argus : Fiche techniques, actualités, essais avec prix et options.

Porsche Club 911 Classic : Tout sur les Porsche 911 de l’historique aux évènements divers, une mine d’informations inestimable pour les passionnés.

 

L’équipe Bolidem

Acheter une voiture d’occasion diesel moins chère en Allemagne

3 note(s)

L’Allemagne représente depuis toujours le plus gros marché automobile en Europe et de ce fait le plus gros vivier en termes de véhicules d’occasion. Mais cela est encore plus significatif aujourd’hui en termes de voitures d’occasion diesel. Découvrons avant tout les raisons pour lesquelles il est plus intéressant d’acheter sa voiture d’occasion diesel en Allemagne plutôt qu’en France. Puis quelle économie peut-on espérer sur un tel achat. Enfin, quelques conseils avisés pour vous aider à importer votre voiture d’occasion diesel depuis l’Allemagne et ce sans tracas.

L’Allemagne tourne le dos au véhicule Diesel

 Les chiffres parlent d’eux-mêmes …

En Allemagne, entre 2015 et 2017, la quantité de véhicules Diesel dans les ventes de voitures neuves passait de 47,7 % à 38,7 %. En mai 2018, ces chiffres reculaient encore de manière vertigineuse avec une baisse supplémentaire de 27,2 % par rapport à mai 2017 ! Il est évident que les Allemands boudent de plus en plus le légendaire Diesel et il est prévu que ce phénomène s’intensifie avec les mois et les années à venir

Alors que c’est un ingénieur allemand, Rudolf Diesel, qui a inventé le moteur à allumage par compression, ou encore le moteur dit Diesel, il est presque ironique de voir que l’Allemagne se dirige vers la fin du diesel en occupant aujourd’hui le 15èmerang du marché du Diesel en Europe avec une part de marché tombée à 32 %.

La chute des prix des voitures Diesel en Allemagne

C’est tout le secteur du véhicule Diesel qui subit la crise. En 2018, l’association allemande des professions de l’automobile interrogeait les revendeurs et ce ne sont pas moins de 37,2 % d’entre eux qui estimaient impossible de vendre un Diesel Euro 6, puisque même les Diesel parfaitement à la page (Euro 6d et Euro 6d-Temp) ne partent qu’avec de grosses ristournes. Selon ces mêmes professionnels de l’automobile, les Diesel Euro 5 réclament des rabais de 30 % à 50 %.

Ce sont parfois les constructeurs eux-mêmes qui, depuis maintenant fin 2017, financent des primes qui prennent la forme de sérieux rabais sur le prix de véhicules Diesel neufs et ce en vue de soutenir les ventes du Diesel et accélérer l’assainissement du parc de véhicules roulants. Volkswagen tire d’ailleurs la sonnette d’alarme en déclarant qu’il est impossible de vendre un Diesel neuf sans casser outrageusement les prix.

Malgré l’acharnement de l’industrie automobile à vouloir maintenir le Diesel hors de l’eau, la confiance du consommateur semble s’éteindre à mesure que se précisent les menaces d’une interdiction du Diesel dans les grandes cités.

Le diesel en ligne de mire

Rappelons que l’image du Diesel en Allemagne a été fortement dégradée en 2015 suite au scandale Volkswagen des moteurs truqués. Mais aujourd’hui le problème dépasse les frontières et c’est bien l’Europe qui punit le moteur Diesel et ses émissions en oxydes d’azote et de particules fines favorisant entre autres les maladies respiratoires et cardiovasculaires.

Le problème des émissions d’oxydes de carbone et de particules fines a été  plus important que ce que les constructeurs ont bien voulus en dire. Suite à des études sur les risques sanitaires liés à une trop forte concentration de dioxydes d’azote (NO2) dans l’air, une directive européenne 2008/50/CE exige depuis 2010 que celle-ci n’excède pas un certain seuil en Europe (concentration moyenne annuelle de 40 microgrammes/m3).

Or, les pays de l’UE ont beaucoup de difficultés à assainir l’air de leurs zones urbaines. Le 17 mai 2018, la Commission européenne a annoncé qu’elle porterait plainte contre 6 pays de l’UE devant la Cour de justice de l’UE, dont la France et l’Allemagne qui ne respectent pas les seuils fixés pour le NO2.

L’Allemagne s’est donc vu contrainte de se plier à la volonté européenne. En envisageant et en appliquant des interdictions d’accès partielles dans certaines agglomérations pour les véhicules diesel.

Quels pays interdisent la circulation du Diesel en Allemagne ?

Hambourg devient en mai 2018 la première ville allemande à interdire partiellement la circulation à certaines voitures diesel.

À la suite d’une série de décisions de justice contraignant les municipalités à bannir les voitures les plus polluantes. C’est au tour de Stuttgart d’imposer des restrictions de circulation. Francfort ira encore plus loin. En interdisant depuis septembre 2019 la circulation des diesels répondant aux normes Euro 5, soit les véhicules immatriculés jusqu’au 31 août 2015. Selon le média allemand Frankfurter Allgemeine Zeutung, ce sont au total plus de 275.000 véhicules qui sont depuis priés d’éviter Francfort.

Suivront ensuite Gelsenkirchen, dans la région de la Ruhr, Essen, Bonn et Cologne, Berlin et Darmstadt qui interdisent, pour la plupart, la circulation des anciens véhicules diesel répondant à la norme Euro 5 et plus anciens dans certains tronçons, sur certaines artères.

D’autres villes allemandes envisagent d’adopter des interdictions similaires telles queMayence, Düsseldorf ou encore Munich.

Étude du marché : Voiture d’occasion diesel en Allemagne VS Voiture d’occasion Diesel en France

Le plus parlant reste les exemples concrets. C’est pourquoi nous allons tout simplement consulter les petites annonces et constater les écarts de prix entre l’Allemagne et la France – pour l’Allemagne : site autoscout24.fr et pour la France : LaCentrale.fr

  • AUDI A4 Avant 2.0 TDI à partir de 2014 avec 100.000 kms max :

6.466 offres en Allemagne VS 821 en France

– Allemagne : 2014 – 90.375 kms – Navi, JA 17“, vendue par AUDI = 14.480 €

– France : Ambiente – 2014 – 88.644 kms, vendue par revendeur agrée VW = 16.490 €

Économie constatée : plus de 2.000 € avec un véhicule vendu par une concession AUDI

  • BMW 116 à partir de 2014 avec 100.000 kms max :

2453 offres en Allemagne VS 1812 en France toutes motorisations confondues!

– Allemagne : 10.2015– 88.236 kms, vendue par BMW = 10.690 €

– France : 2014 – 99.625 kms, vendue par BMW = 12.315 €

Économie constatée : plus de 1.600 € avec un véhicule 1 année plus récente et moins kilométré

  • MERCEDES Classe B à partir de 2014 avec 100.000 kms max :

1426 offres en Allemagne contre 1212 en France

– Allemagne : B 180 CDI – 2014 – 500 kms, vendue par Mercedes = 12.450 €

– France : B 180 CDI – 2014 – 87940 kms, vendue par Citroën = 14.000 €

Économie constatée : plus de 1.500 € avec un véhicule avec 20.000 kms de moins vendu par une concession Mercedes

Les exemples ne manquent pas. Alors amusez-vous à contrôler les écarts de prix entre les marchés allemand et français pour le véhicule qui vous intéresse !

Acheter son véhicule d’occasion en Allemagne : Démarches et formalités

Vous souhaitez vous lancer mais prudence car mieux vaut faire ses démarches avec le bon processus pour une importation réussie.

Prise de renseignements & Négociation

Avant tout, il vous faut obtenir un descriptif de l’état du véhicule, des éventuels frais à prévoir, confirmer les informations renseignées dans l’annonce, demander la copie des documents allemands (Teil I et Teil II – entretien) et essayer de négocier un petit rabais même si, il est vrai que les allemands n’ont pas pour habitude de traiter tellement les prix affichés 😉

Découvrez notre service « Infos & Négo » à 19 €

Vous recevrez un rapport complet après que notre collaboratrice allemande ait contacté le vendeur et pris toutes les informations

Une étape nécessaire avant de se projeter dans un éventuel achat !

 

Inspection automobile

Même si les Allemands sont en règle générale très rigoureux. Il est toujours conseillé d’aller voir soi-même le véhicule. Ou bien de faire mandater un expert automobile. Il pourra valider el bon état du véhicule et contrôler les documents étrangers.

Découvrez notre service « Expertise auto » à partir de 299 €

Un véritable expert local ira contrôler et tester l’auto convoitée

 

Achat et Option Livraison

Toutes les étapes précédentes sont concluantes et vous souhaitez maintenant acheter l’auto de vos rêves ?

2 options s’offrent à vous :

  • Vous pouvez aller récupérer votre véhicule sur place et revenir par la route avec une plaque temporaire

Optez pour notre service « Achat » à 599 €

Nous gérons toute la procédure d’importation pour vous – vous n’aurez à vous soucier de rien !

  • Pour plus de confort, vous préférez opter pour une livraison à domicile par transporteur professionnel assuré

Optez pour notre service « Option Livraison » à partir de 599 €, inclus 500 kms de rapatriement – voir conditions sur le descriptif du service.

Là encore nous gérons pour vous l’importation dans sa globalité et vous recevez votre auto livrée à domicile !

 

Formalités administratives :

Les quelques formalités restantes pour réunir les derniers documents nécessaires à votre immatriculation sont des plus simples. Consultez cet article pour plus d’informations : Formalités pour acheter voiture occasion en Allemagne

Immatriculation française

Besoin d ‘aide dans vos démarches pour immatriculer votre véhicule en France, consultez notre article : Comment faire ses démarches en ligne pour obtenir sa carte grise.

 

L’équipe Bolidem

 

 

 

 

 

 

 

Expertise automobile pour voiture d’occasion aux Pays-Bas

7 note(s)

Notre portail d’aide à l’importation de véhicules d’occasion depuis l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche, la Belgique et les PAYS-BAS, vise en permanence à améliorer son offre de services afin de proposer une solution toujours plus sécurisée.

Sécuriser l’importation auto, une problématique incontournable

Dans un contexte parfois angoissant pour nos clients souhaitant importer une voiture d’occasion de l’étranger. Notre objectif premier est, et restera toujours, de les rassurer tout a long du processus d’importation. Pour ce faire, nous recherchons régulièrement les meilleurs partenaires qui soient pour pouvoir ensuite proposer à nos clients des services professionnels sécurisant au mieux leurs transactions automobile.

Nouveauté : service d’expertise disponible pour les Pays-Bas

Jusqu’à aujourd’hui notre offre d’expertise automobile était limitée à l’Allemagne, l’Italie et la Belgique. Faute de trouver un partenaire compétent qui soit en plus compétitif en termes de coût.

Face à l’engouement croissant de nos clients pour l’offre automobile aux Pays-Bas, nous avons continué nos investigations et nos tractations jusqu’à finalement trouver un partenariat remplissant toutes les exigences.

Nous sommes heureux de pouvoir vous proposer aujourd’hui un service d’expertise auto digne de ce nom. Nous avons conclu un partenariat avec l’un des deux plus gros groupes européens spécialisés dans ce domaine, qui mandate des experts professionnels diplômés locaux.

Remarque : le prix de l’expertise sur les Pays-Bas est sensiblement plus élevé que celui sur l’Allemagne ou l’Italie. En effet chaque pays à sa propre direction et est donc également libre d’appliquer les tarifs qu’il souhaite !

Bénéficiez de notre nouveau Service « Expertise auto » à 349 € : plus de détails ici.

L’inspection automobile :

  • Quel délai ?

Obtenez sous un délai maximum de 5 jours ouvrés votre rapport d’expertise avec une traduction des commentaires en français.

  • Quelles vérifications :

Le rapport d’expertise comprend les vérifications suivantes :

  • Vérification de la marque et du modèle, du n° d’immatriculation, du n° de série et aussi du kilométrage au compteur
  • Contrôle mécanique : mise en route moteur avec essai boite à vitesse, détection de fuites visibles à l’œil et signalement des problèmes visibles
  • Inspection de la carrosserie, de l’état des pneus et des voyants au tableau de bord
  • Dossier photos : photos du véhicule et des défauts constatés
  • Possibilité de mise sur pont pour détection de rouille

L’expert pourra également procéder à une détection de rouille notamment sur les sous-bassement de l’auto en revanche uniquement si le vendeur dispose bien d’un pont et qu’il procède lui-même à la mise sur pont.

Cela reste donc aussi à valider avec le vendeur au cas par cas, notamment lors du 1erservice « Infos & négo » à 19€ : nous contactons le vendeur et prenons les informations détaillées sur le véhicule, demandons aussi à recevoir la copie des documents (carte grise et entretien) et essayons de négocier au mieux le prix de la voiture.

Un accompagnement professionnel

Avec Bolidem vous bénéficiez de l’accompagnement d’une équipe professionnelle habituée à traiter chaque jour plusieurs dossiers d’importation. Donc férue des techniques commerciales, des formalités administratives et des aléas qui peuvent interférer et compliquer une importation.

Préférez une importation sécurisée et encadrée pour importer votre future voiture d’occasion en toute sérénité.

Consultez nos services dédiés à prix compétitifs ! Cliquez ici.

 

L’équipe Bolidem

La Livraison de Voiture d’occasion à Domicile

8 note(s)

Grace à la démocratisation d’internet et à des services proposés par des sociétés comme BOLIDEM, vous avez maintenant la possibilité d’acheter votre prochain véhicule d’occasion non plus à côté de chez vous mais en Italie, Allemagne, Belgique… Bref le marché européen des voitures d’occasion s’ouvre à vous !

Cela signifie qu’en élargissant le champs d’action de recherche vous augmentez de façon très significative le choix de véhicules.  Ainsi, si l’on prend l’exemple de M. Dupont qui habite Lyon et recherche une Audi Q5 à partir de 2013 avec un budget max de 35 000€. Sur le site autoscout24.fr on a 16 résultats. En élargissant à toute l’Allemagne on obtient 1 766 résultats. On aura donc multiplié par plus de 100 le nombres d’Audi Q5 correspondant s aux critères de recherche!

Ajoutons que les Audi Q5 sont bien sûr moins chers en Allemagne qu’en France, mieux entretenues et bien souvent mieux équipées…

Acheter un véhicule sans voir, sans essayer ?

Acheter à distance, dans un autre pays ne signifie pas « acheter à l’aveugle » et prier pour tirer le numéro. Si vous avez le temps, vous pouvez vous déplacer chez le vendeur. En Allemagne pour reprendre notre exemple cité plus haut, et ainsi voir et essayer le véhicule. Si vous n’avez ni l’envie, ni le temps, vous pouvez passer par notre service « Expertise Auto » : nous missionnons un véritable expert automobile chez le vendeur pour inspecter le véhicule – il réalisera également un dossier photos complet qui vous sera envoyé avec son rapport en français. A partir de là vous choisissez d’aller chercher le véhicule vous-même ou de vous le faire livrer à domicile.

Aller chercher le véhicule son véhicule à l’étranger

Est-ce possible ? C’est la première question à se poser : la réponse est oui dans tous les pays d’Europe même en Italie ou la loi de Juillet 2014 vient d’être modifiée en Janvier 2020 : Radiation Administrative Italienne.

Concernant ces pays : l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne, les pays Bas, la Belgique… ils proposent tous des plaques de transit permettant de rentrer en France par la route. Les plaques de transit est d’environ 250 € pour 3 à 10 jours avec possibilité d’assurance incluse. L’Italie elle ne propose qu’une plaque de transit en carton à apposer à l’arrière du véhicule.

Se faire livrer sa voiture à domicile

Si vous optez pour la livraison à domicile de votre véhicule, il ne vous en coutera pas forcément plus cher. Faites bien vos calculs car aux frais de plaque de transit, d’assurance provisoire, d’essence et de péage viendront s’ajouter des frais de transport à l’aller (train ou avion), voire de repas et d’hôtel.

Vous me direz oui mais comme la plupart des pays gardent leurs plaques d’immatriculation comment rouler à réception du véhicule ? Bonne question, à laquelle nous vous répondrons que notre formule « Achat & Livraison » inclut une carte grise provisoire française valable 4 mois qui vous permettra donc de rouler le temps de recevoir votre carte grise définitive.

De plus, il faut prendre en compte le gain de temps. Le fait de ne pas rouler un grand nombre de kilomètres avec un véhicule que l’on vient d’acheter et sur lequel il peut y avoir une réparation à effectuer.

La livraison de véhicule à domicile par Bolidem

Tous les véhicules de nos clients optant pour notre service « Achat & Livraison » avec option « livraison à domicile », (ou à l’adresse de votre choix) sont transportés sur camion par un transporteur professionnelChaque voiture est assurée au montant de sa valeur d’achat. Nous ne faisons pas appels au service de convoyage. En effet, faire conduire les voitures de nos clients par des tiers (même sérieux) nous parait risqué sachant que sur la route un accident ou une panne peuvent survenir. Chaque client prévenu 24 à 48h à l’avance du jour de livraison. Ce qui permet de s’organiser pour réceptionner le véhicule. Les véhicules sont livrés avec les papiers formalités administratives étrangères effectuées.

 

L’équipe Bolidem

 

Voir également : carte-grise-immatriculation-en-ligne-internet-comment-faire-demarches

 

 

 

 

Voiture d’occasion moins cher : où et comment acheter ?

achat.auto.occasion.import
3 note(s)

Les différents pays européens et leur marché automobile

L’évolution d’internet et des services en ligne nous donnent l’opportunité d’avoir plus de choix lorsque l’on recherche voiture d’occasion. Aussi bien à coté de chez nous qu’à des milliers de kilomètres dans un autre pays. Allemagne, Italie, Espagne, ou pourquoi pas les États Unis? En effet nous vivons une époque dans laquelle de nombreuses sociétés – Start-Ups – se sont créés. Elles nous offrent tous les outils nécessaires pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion où cela nous chante. Et cela en toute sécurité. On peut désormais faire une bonne affaire automobile. Ou trouver la voiture d’occasion de nos rêves : configuration particulière, modèle rare, voiture de collection, couleur ou motorisation difficile à trouver…

Faisons tout d’abord un petit tour d’horizon européen des principaux pays automobiles. Avec pour chacun d’entre eux une analyse du marché automobile et quelques petits conseils. Nous verrons ensuite les différents services disponibles pour vous assister dans votre achat automobile, en France ou à l’étranger.

Acheter sa voiture en Allemagne, est-ce vraiment l’eldorado ?

L’Allemagne est une terre promise pour l’achat de véhicules depuis plusieurs décennies – mais est-ce toujours le cas ? Quelles sont les particularités du marché automobile allemand ? Est-ce facile d’y acheter une voiture ? Le point sur les formalités administratives…

1 – Le marché automobile allemand : 

Avec plus de 80 millions d’habitants, l’Allemagne est de loin le plus gros réservoir de véhicule d’occasion d’Europe. Les véhicules y sont généralement bien entretenus, souvent dans le réseau de la marque.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Allemagne :

Les voitures de marques allemandes bien sûr, mais pas que ;  on peut dire que l’Allemagne est le pays idéal pour acheter une voiture d’occasion de moins de 5 ans. Les concessions officielles des marques allemandes comme Audi, BMW, Mercedes-Benz, Opel ou Porsche ont une politique de prix assez agressive et on peut y trouver de belles affaires, souvent avec des extensions de garanties valables dans toute l’Europe dans le réseau de la marque.

3 – Formalités administratives en Allemagne :

Comme en Italie,  la voiture doit « radiée » du fichier des immatriculations pour ensuite pouvoir être immatriculée en France. Cette radiation sera mentionnée sur la carte grise allemande qui se compose en deux volets : Teil I & II. Il est possible de ramener la voiture par la route avec une plaque de transit allemande qui est vendue aux alentours des 200€ avec assurance incluse.

Acheter sa voiture en Italie, est-ce intéressant ?

 L’Italie est certainement, après l’Allemagne, le pays le plus intéressant pour y dénicher une bonne affaire. Là aussi faisons le point sur les avantages et les inconvénients d’un achat automobile chez nos amis transalpins…

1 – Le marché automobile italien :

Équivalent à la France en termes de nombre d’habitants, le marché automobile italien est cependant un peu plus dense. En effet, la moyenne de voiture par habitant y est supérieure à celle de la France, donc plus de voiture en Italie qu’en France.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Italie :

L’Italie va être très intéressante en ce qui concerne les fortes cylindrées. Elles sont particulièrement taxées avec la vignette appelée « Superbollo » et l’assurance y est en moyenne 30% plus couteuse qu’en France. De plus le fisc italien, qui a lancé depuis quelques années une politique de « chasse au fraudeur », se sert de l’automobile pour repérer les fraudeurs fiscaux. Les experts comptables et autres conseillers fiscaux conseillent donc souvent à leurs clients de revendre leurs belles sportives et de « rouler discret » … On y trouvera aussi un vivier important de véhicules de collection, souvent en très bel état et ce pour un motif des plus logiques : le climat chaud et sec, notamment dans la partie Sud.

3 – Formalités administratives en Italie :

C’est le seul pays d’Europe qui vous oblige, en tant qu’acheteur étranger à importer le véhicule dans votre pays, en l’occurrence la France, en passant par un transporteur. En effet, depuis le 14 Juillet 2014, la fameuse « Targa di cartone » (plaque de transit italienne) a été supprimée et il est devenu obligatoire d’envoyer un transporteur charger le véhicule sur camion pour le livrer en France. Le bordereau de transport sera d’ailleurs exigé par la préfecture italienne pour effectuer la « radiation administrative » du véhicule, formalité sans laquelle vous ne pourrez-vous immatriculer en France.

Acheter sa voiture aux Pays-Bas, on n’y pense pas souvent mais pourquoi pas ?

Les Pays-Bas, même si on n’y pense pas forcement, peuvent aussi être une place intéressante. Attention toutefois à un petit détail, une partie des vendeurs néerlandais affiche souvent des prix HT sur internet. La majorité des sites, notamment sur autoscout24, impose d’afficher un prix TTC, que cette même règle n’est pas souvent respectée par les vendeurs néerlandais, donc bien vérifier avant de croire à la bonne affaire !

1 – Le marché automobile néerlandais :

Il ne s’agit pas du marché le plus important d’Europe, mais il prend peu à peu des parts de marché et de plus en plus d’internautes se tournent vers ce pays méconnu pour les achats imports de voitures d’occasion. Attention au fait que certains vendeurs néerlandais proposent des véhicules à le vente qui restent immatriculés dans d’autres pays. Une facture d’un vendeur néerlandais avec des papiers d’immatriculation allemands, par exemple, sera mal vue en préfecture française et vous risquez de vous voir refuser votre demande d’immatriculation.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter aux Pays-Bas :

Les Pays-Bas vont être vraiment intéressants pour deux catégories de véhicules : les voitures de sport (type Ferrari et autres Maserati) et surtout les véhicules de collection. Beaucoup de gros marchands spécialisés « Véhicules de collection » ont de très gros stocks avec souvent des voitures en très bel état de conservation. On y trouve aussi des pépites difficiles à dénicher ailleurs. Donc avis aux collectionneurs : Les Pays-Bas sont à prendre en considération…

3 – Formalités administratives aux Pays-Bas :

Assez classique, comme en Italie ou en Allemagne, la voiture doit être « radiée administrativement » du fichier des immatriculations pour ensuite pouvoir être immatriculée en France. Cette radiation sera mentionnée sur la carte grise néerlandaise. Il est possible de ramener la voiture par la route avec une plaque de transit néerlandaise qui est vendue aux alentours des 150€ avec assurance incluse.

Acheter sa voiture en Espagne, est-ce intéressant ?

L’Espagne est un des quatre pays les plus intéressants pour y acheter une belle occasion, avec l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas. Le marché est assez important, les formalités pas trop compliquées. En revanche, on restera toutefois attentifs aux escroqueries à la TVA car certains vendeurs malhonnêtes y proposent des véhicules en HT sans que cette mention de HT soit toujours bien mentionnée sur la facture… attention donc aux annonces à prix trop bas.

1 – Le marché automobile espagnol :

Frontalier avec la France, l’Espagne peut se relever une place de marché automobile intéressante pour certaines catégories de véhicules. Le climat sec et chaud favorise notamment une bonne conservation des véhicules. Le conducteur espagnol roule beaucoup moins que le conducteur français; il n’est donc pas difficile de trouver des voitures de 2 années avec moins de 20.000 kilomètres réels. Point intéressant : tout accident de grande envergure subi par la voiture est inscrit sur la “Ficha Tecnica”, issue du contrôle technique local (ITV).

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Espagne :

L’Espagne est connue pour les modèles de marques françaises récents. Tout véhicule de moins de 18 mois sera souvent moins cher en Espagne lorsque l’on parle de marques comme : Renault, Peugeot, Citroen, Ford… Mais pas seulement… en effet, l’Espagne sera particulièrement intéressante, là aussi, comme les Pays-Bas, pour les collectionneurs. Comme évoqué plus haut le climat chaud et sec est particulièrement favorable à la bonne conservation des véhicules de collection, lesquels sont vraiment moins chers qu’en France. De plus les espagnols sont friands des belles françaises donc les collectionneurs de Peugeot, Citroën et Renault anciennes y trouveront leur bonheur à coup sûr !

3 – Formalités administratives en Espagne :

Idem à l’Allemagne, aux Pays-Bas ou à la Belgique, il faut que le véhicule soit « radié administrativement », c’est-à-dire du fichier des immatriculations espagnole (Baja por transito communotario). Le certificat doit porter la mention. Cela vous permettra ensuite de vous immatriculer en France. Là aussi, possibilité de ramener le véhicule par la route avec une plaque de transit espagnole.

Acheter sa voiture en Belgique, est-ce encore un « Bon Plan » ?

La Belgique a été pendant longtemps une terre d’achat automobile pour les français. Cela est un peu moins le cas depuis quelques années; mais elle reste néanmoins une place intéressante à ne pas négliger lors de sa recherche. Frontalière de la France, une partie des belges est francophone, ce qui simplifie nettement les transactions.

1 – Le marché automobile belge :

Petit pays, le parc automobile n’en fait pas une des principales places de marché automobile d’Europe; mais disons que grâce à la Belgique on peut agrandir sa zone de recherche francophone. Un des grands avantages de ce pays est le « Car Pass » : il s’agit d’une carte d’identité kilométrique du véhicule que tout vendeur belge a l’obligation de le remettre à un acheteur belge. Cela n’est toutefois pas une obligation lorsque l’acheteur est étranger. Toutes les interventions que le véhicule aura subies chez des professionnels de l’automobile y seront annotées avec le kilométrage à la date de l’intervention. Donc n’oubliez pas de demander au vendeur belge de vous présenter le « Car Pass » du véhicule.

2 – Les modèles les plus intéressants à acheter en Belgique :

La Belgique permet d’étendre sa zone de recherche sans pour autant qu’une catégorie particulière de véhicule soit à rechercher. On regardera donc en Belgique pour un véhicule que l’on ne trouve pas en France.

3 – Formalités administratives en Belgique :

On parle ici aussi de radiation administrative ; les plaques d’immatriculation belges restent dans le pays, comme en Allemagne, Italie, Pays-Bas… Cette formalité de radiation est obligatoire pour ensuite pouvoir s’immatriculer en France…

Acheter une voiture neuve à l’étranger (Allemagne, Italie, Espagne, Belgique…) A qui payer la TVA – Comment obtenir le quitus fiscal ?

 

Nous allons consacrer quelques lignes à un sujet qui intéresse beaucoup d’internautes et qui suscite de nombreuses interrogations. La TVA d’un véhicule doit être payée dans le pays où réside l’acheteur à partir du moment où ledit véhicule est fiscalement considéré comme neuf : à savoir que toute voiture ayant moins de 6 mois et/ou moins de 6 000 Km (un des deux termes suffit) est un véhicule considéré comme neuf (loi européenne).

Exemple : vous achetez une BMW de 18 mois en Allemagne et qui affiche 5.800 Km au compteur. Elle est donc considérée comme neuve et vous devrez payer la TVA lors de votre demande de quitus fiscal. Et ce même si vous avez payé la TVA en Allemagne auprès du vendeur ! Ce document est obligatoire pour immatriculer un véhicule importé et s’obtient en vous présentant à votre centre des impôts avec les papiers de la voiture que vous venez d’acheter.

Contrôle technique européen valable en France ?

Les CT effectués dans les pays de l’UE (Italie, Allemagne…) sont  valables en France depuis la loi de Mai 2014. Le contrôle devra toutefois dater de moins de 6 mois et le rapport, ou procès-verbal, devra être présenté.

COC obligatoire pour véhicule importé ?

Le COC ou « certificat de conformité européen » ne sera pas obligatoire pour immatriculer son véhicule en France si toutes les informations nécessaires à l’immatriculation sont présentes sur la carte grise étrangère, à savoir le numéro de réception européen et le type – variant – version. Vous pouvez commander votre COC sur le site de notre partenaire : https://www.eurococ.eu/fr/

Acheter son véhicule à distance est-ce possible ?

Depuis quelques années de nombreuses Start-Ups automobiles se sont développées et proposent tous types de services. On peut ainsi faire appel à un mécanicien à domicile ou sur son lieu de travail. Confier entièrement la gestion de la vente de son véhicule à un tiers. Il s’occupera de l’expertiser puis de la mettre en vente sur internet. Ou passer par une des ces nouvelles entreprises pour acheter un véhicule à distance en France ou à l’étranger.

 

1 – La barrière de la langue

Elle est souvent un problème rébarbatif pour qui souhaite acheter à l’étranger et ne parle pas du tout la langue. Prenons au hasard l’exemple de l’Allemagne où certains allemands parlent anglais mais ce n’est pas le cas pour tous. De plus, l’importance d’un achat automobile exige une compréhension totale entre acheteur et vendeur. Mieux vaut donc passer par un intermédiaire maitrisant la langue du vendeur afin que cette étape de « Prise de renseignements » (qui est cruciale), soit parfaitement exécutée. De là découlera la décision d’envisager d’acheter ou de laisser tomber…

2 – L’inspection/expertise automobile 

La principale problématique de l’acheteur à distance est souvent d’acheter « à l’aveugle ». Et en effet il ne le faut pas ! Une personne compétente doit inspecter et essayer le véhicule, avant que vous vous engagiez. On trouve maintenant assez facilement sur internet des sociétés proposant différents services d’inspection/expertise auto. Cela permet d’obtenir un compte rendu assez complet de l’état du véhicule, et ce sans se déplacer. Pour l’import, Bolidem vous propose un service « Expertise auto » complet pour 299 € avec rapport d’expertise sous 2 à 5 jours selon le pays.

Si vous cherchez un service sérieux pour la France, Weasycar.fr propose une inspection complète avec 155 points de contrôles et un essai routier pour seulement 199€ – rapport d’expertise sous 24/48h week-end compris.

Comment acheter son véhicule à distance en toute sécurité ?

1 – Le paiement sécurisé

Depuis quelques années sont apparues des Start-Ups spécialisées dans le « paiement auto sécurisé ». Elles remplacent donc le fameux chèque de banque et éliminent toutes les problématiques inhérentes. Le principe est simple, acheteur et vendeur créent un compte relié à leur compte bancaire sur une appli spécialiséel’acheteur transfère de son compte bancaire sur son compte sécurisé et séquestré le montant du prix du véhicule. Une fois chez le vendeur et après essai et inspection. Il peut transférer les fonds instantanément sur le compte de l’appli du vendeur.

Celui-ci voit son compte crédité instantanement et peut laisser repartir l’acheteur avec la voiture sans peur du faux chèque. Le transfert des fonds se fait automatiquement sur son compte bancaire. Le coût d’un tel service varie suivant les Start-Ups entre 29€ et 69€. Cela sécurise la transaction et évite à l’acheteur de de faire un virement anticipé ou de demander un chèque de banque, et permet au vendeur d’avoir un paiement sécurisé et irrévocable instantanément.

2 – La livraison auto à domicile

Que l’on opte pour le convoyage automobile : un chauffeur; va chercher le véhicule chez le vendeur et vous le livre à domicile par la route. Ou pour la livraison sur camion par transporteur automobile professionnel; qui vous livre à l’adresse de votre choix; là aussi le service s’est démocratisé; il permet de finaliser son achat directement depuis chez soi sans avoir eu à se déplacer. Les tarifs proposés pour la livraison par transporteur ont tellement évolué qu’il est parfois moins cher d’y faire appel que de se déplacer en personne pour ensuite ramener sa voiture par la route.

 

BOLIDEM vous propose tous ces services qui faciliteront et sécuriserons votre achat auto en Europe. Pour plus de détails, c’est par ici !

 

Pour un achat en France, découvrez une même offre via les services dédiés de WEASYCAR.fr avec des prix extrêmement compétitifs !

 

 

L’équipe Bolidem

 

Acheter une BMW d’occasion en allemagne

21 note(s)

Pourquoi acheter sa BMW d’occasion en Allemagne, est-ce moins cher ?

Il semble relativement évident de penser à acheter sa future BMW d’occasion en Allemagne, pays d’origine du constructeur. Le marché allemand de la voiture d’occasion est extrêmement intéressant pour les véhicules âgés de 6 mois à 48 mois. Effectivement, la différence de prix sur les véhicules de 6 à 48 mois entre France et Allemagne permet à beaucoup d’acheteurs français de revendre leur BMW achetée en Allemagne au bout d’un an/an et demi sans perte.

 

Commençons par faire le point sur l’économie possible, puis sur la méthode de recherche de véhicule et, pour finir, sur toutes les questions qu’un chacun se posera naturellement : comment trouver le véhicule, les vendeurs allemands sont-ils fiables, la garantie sera-t-elle valable en France…

Quelle économie en achetant sa BMW d’occasion en Allemagne ?

C’est la première chose qu’il faut étudier, car si l’on envisage d’acheter son futur véhicule en Allemagne c’est  pour réaliser une économie (importante si possible !) par rapport à un achat français.

Nous allons donc prendre l’exemple d’une BMW X3 Diesel max 70 000 KM de 2016 (offres de pros uniquement) – sur Autoscout24.fr on obtient 373 résultats contre 606 en Allemagne !

BMW X 3 – 2016 – Diesel 193cv

France : 23.000 Km vendue par concession BMW : 34.000 €

Allemagne : 21.000 Km vendue par concession BMW : 27.900 €

En faisant le calcul on constate ici une économie de presque 20%, soit plus 5.000 € – déduits les frais d’importation cela laisse encore une belle économie !

 

Les meilleurs sites d’annonces de voitures d’occasion en Allemagne ?

Voici la liste des sites d’annonces les plus connus à consulter pour votre recherche de voitures d’occasion en Allemagne, les concessions officielles et les plus grands négociants y sont présents :

 

http://gebrauchtwagen.autobild.de : site de petites annonces auto très connu en Allemagnele site est en allemand

 

http://www.automarkt.de/?gclid=EAIaIQobChMItqCG8dna2QIVirXtCh1rTA3gEAAYASAAEgKBYvD_BwE : encore un site de petites annonces de voitures d’occasion tout en allemand, grand choix

 

https://www.autoscout24.fr : vous y trouverez des annonces provenant de Belgique, Luxembourg, Allemagne, France, Italie, Pays-Bas, Espagne, Autriche.  Leader européen, les vendeurs les plus importants y diffusent leurs annonces. Les options sont en français.

 

https://www.autouncle.de : Site particulièrement intéressant car il regroupe des millions d’annonces de voitures d’occasion en Allemagne mais aussi d’autres pays, provenant quasi exclusivement de concessions et de grands revendeurs. Le site à la particularité, grâce à un algorithme puissant et sophistiqué, de vous donner une indication sur le positionnement du prix du véhicule par rapport au marché – vous saurez donc si la voiture qui vous intéresse est bien placée au niveau prix ou pas.

 

https://www.automobile.fr : leader avec le site autoscout24, ce site est la version française du fameux https://www.mobile.de  incontournable pour ce qui concerne les voitures d’occasion en Allemagne. Là aussi options en français.

 

https://www.gebrauchtwagen.de : site allemand de voitures d’occasion – attention texte intégralement en allemand là aussi.

 

Il existe bien d’autres sites d’annonces d’occasion, mais les principaux sont là, vous devriez aisement y trouver votre bonheur !

 

La sélection des annonces, comment s’y prendre ?

Il faut absolument privilégier les vendeurs professionnels, qui ont pignon sur rue et dont les coordonnées sont facilement vérifiables. Les formalités d’export et les plaques de transit n’ont pas de secret pour eux, ce qui facilite grandement les choses.

Bien sûr on donnera priorité aux véhicules vendus par les concessions officielles comme BMW, Audi, Porsche, ou Mercedes… Ces concessions ont un « cahier des charges de l’occasion » à respecter qui est très élevé en terme de qualité du véhicule et service offert. De plus vous pourrez, le cas échéant bénéficier d’une extension de garantie constructeur.

 

La garantie constructeur BMW sera elle valable en France ?

La garantie constructeur légale est de deux ans minimum, et ce en Europe. Cette garantie sera donc valable aussi bien en Italie qu’en France ou en Allemagne, dans tout le réseau de la marque. Si le véhicule que vous achetez est encore dans cette période de 24 mois de garantie légale obligatoire, vous pouvez essayer de négocier une extension de garantie de 12 ou 24 mois.

 

Comment rapatrier une BMW achetée en Allemagne en France ?

Vous pouvez soit aller la récupérer directement en Allemagne chez le vendeur et rentrer par la route avec une plaque de transit allemande valable de 5 à 30 jours pour environ 150 à 200€  (assistance avec notre service ECO), soit opter pour une livraison à domicile sur camion plateau (service PREMIUM) qui permet de ne pas se déplacer.

 

Vous me direz : je ne vais quand même pas acheter sans voir le véhicule ? Nous proposons un service d’Expertise Auto dans lequel un expert automobile va se rendre chez le vendeur allemand pour inspecter la voiture qui vous intéresse, et ce avant tout engagement.

 

Formalités administratives pour immatriculer une BMW achetée en Allemagne en France ?

Depuis fin 2017 les préfectures de France ne gèrent plus les demandes d’immatriculation de véhicules. Il faut maintenant obligatoirement passer par le nouveau site mis en place par le Gouvernement : https://immatriculation.ants.gouv.fr

 

Voici les documents qui vous seront demandés :

 

  • Carte grise allemande (deux volets) Zulassungsbescheinigung – « Teil I & Teil II »
  • Permis de conduire en cours de validité
  • Demande d’immatriculation dûment remplie
  • COC (certificat de conformité), la plupart du temps fourni par le vendeur allemand
  • Contrôle technique si voiture de plus de 4 ans
  • Justificatif de domicile de moins de deux mois
  • Facture d’achat originale d’achat à votre nom
  • Quitus fiscal, à demander auprès de votre Centre des Impôts

 

Nos services pour l’achat d’une BMW d’occasion en Allemagne

Nous vous proposons 4 services pour vous assister dans votre achat.

« La prise de renseignements » par téléphone : notre collaboratrice allemande appellera le vendeur pour lui poser une liste complète de questions permettant ensuite de vous faire un rapport sur le véhicule auquel nous joindrons les copies des documents qu’il nous aura envoyés et le prix négocié pour vous. Cela vous permettra pour 19 € d’en savoir plus sur l’auto avant de vous engager.

Si le rapport est positif l’envoi d’un « expert auto » sur place vous confortera avant de signer le contrat de vente.

Finalement nous vous proposerons une « assistance » pour aller récupérer le véhicule sur place ou pour vous faire livrer à domicile par un transporteur. 

Nous vous invitons à consulter NOS SERVICES – vous pourrez constater que vous pouvez soit vous faire aider partiellement ou entièrement pour votre futur achat en Allemagne.

 

Les sites spécialisés BMW

BMW France – tous les fiches de tous les modèles, poids, dimensions, options, prix, performances…

 

L’argus – Fiche techniques, actualités, essais avec prix et options

 

AS Auto – spécialiste de la vente de pièces BMW

 

Les différents modèles BMW

I3 : Citadine

I8 : coupé, cabriolet

Série 1 : coupé, moyenne berline, cabriolet

… 2 : monospace, coupé, cabriolet

… 3 : break, grande berline, coupé, cabriolet

… 3 GT : grande berline

… 4 : coupé, cabriolet

… 5 : grande berline, break

… 6 : coupé, cabriolet, grande berline

… 7 : grande berline

… 8 : coupé, cabriolet

Z4 : coupé, cabriolet

Les 4x4 :

X1 : 4X4, SUV, Crossover

X2 : 4X4, SUV, Crossover

X3 : 4X4, SUV, Crossover

X4 : 4X4, SUV, Crossover

X5 : 4X4, SUV, Crossover

X6 : 4X4, SUV, Crossover

X7 : 4X4, SUV, Crossover

 

Les modèles d’hier :

1500 : moyenne berline

1600 : coupé

1800 : coupé

1802 : coupé

2.5 : coupé

2.8 : grande berline

2000 : break, coupé

2002 : coupé

2500 : grande berline

2800 : grande berline, coupé

3.0 : coupé

3.3 : coupé

3200 : coupé

501 : grande berline

502 : grande berline

503 : coupé, cabriolet

507 : cabriolet

600 : citadine

700 : coupé, cabriolet

M1 : coupé

BMW série 5 GT : grande berline

Z1 : cabriolet

Z3 : coupé, cabriolet

Z8 : cabriolet

 

Voir aussi notre article : « Conseils pour bien importer une voiture d’occasion« 

 

L’équipe Bolidem

Acheter une Audi en Allemagne

47 note(s)

Pourquoi acheter son Audi en Allemagne, est-ce moins cher ?

Quoi de plus logique que de penser à aller acheter sa future Audi en Allemagne, pays du constructeur aux 4 anneaux ? Tout d’abord il faut savoir que le marché allemand de la voiture d’occasion est particulièrement intéressant pour les véhicules âgés de 6 mois à 36/48 mois. Au-delà l’importation en France sera moins intéressante. En effet, la différence de prix sur les véhicules récents entre France et Allemagne permet à beaucoup d’acheteurs français de revendre leur Audi achetée en Allemagne au bout d’un an sans moins-value.

Bien sûr on se demande combien on va pouvoir économiser en achetant « à la source », ou trouver sa future Audi, quels sont les sites sur lesquels chercher, est-ce que la garantie sera valable en France et comment faire pour importer puis pour immatriculer ? Et enfin peut-on se faire assister : réponses à toutes ces questions dans notre article, lisez !

Quelle économie peut-on espérer lorsque l’on souhaite acheter une Audi en Allemagne ?

C’est le « nerf de la guerre », si on pense à acheter sa future Audi en Allemagne c’est bien pour réaliser une économie substantielle par rapport à un achat français !! Nous allons donc prendre l’exemple concret d’une Audi Q3 en Allemagne de même gamme, même année et kilométrage équivalent.

Premier constat : sur le site Autoscout24.fr, en recherchant une Audi Q3 en Allemagne de 2016 minimum en France on obtient 274 véhicules contre 2 110 en Allemagne !

Audi Q3 – 2016 – Diesel 120cv

France : 84.000 Km vendue par négociant auto : 24.800€
Allemagne : 89 000 Km vendue par concession Audi : 20.400 €

On calcule facilement ici une économie d’environ 20%, soit plus 4 000€. L’importation à certes un prix, cela dépend si on va chercher le véhicule soit même en Allemagne ou si on opte pour une livraison à domicile – voir « Nos services » à titre d’exemple, mais dans tous les cas, une fois les frais d’importation absorbés on restera largement gagnants !

Les meilleurs sites d’annonces de voitures d’occasion pour acheter une Audi en Allemagne ?

Voici une liste des sites d’annonces les plus importants à consulter pour votre recherche de voitures d’occasion en Allemagne, les plus grandes concessions y sont présentes :

gebrauchtwagen.autobild.de : site de petites annonces auto très connu en Allemagne, tout en allemand

automarkt.de : encore un site de petites annonces de voitures d’occasion tout en allemand, grand choix…

autoscout24.fr : vous y trouverez des annonces provenant de : Belgique, Luxembourg, Allemagne, France, Italie, Pays-Bas, Espagne, Autriche. Leader européen, les vendeurs les plus importants y diffusent leurs annonces. Les options sont en français.

automobile.fr : leader avec le site autoscout24, ce site est la version française du fameux mobile.de, incontournable pour ce qui concerne les voitures d’occasion en Allemagne. Là aussi options en français.

gebrauchtwagen.de : site allemande de voitures d’occasion – attention texte tout en allemand là aussi.

Bien sûr, il y en a plein d’autres, la liste pourrait s’allonger aisément, mais les principaux sont là. Je dirai que si le temps dont vous disposez est réduit, alors consultez les deux leader : autoscout24.fr et automobile.fr.

La sélection des annonces, quels vendeurs privilégier ?

Nous vous conseillons vivement de privilégier les vendeurs professionnels, ils ont pignon sur rue et les coordonnées de leurs entreprises peuvent être vérifiées facilement. Ils maitrisent les formalités administratives d’export, y compris la réservation de plaques de transit.

Le mieux et le plus sécure est de donner priorité aux véhicules vendus par les concessions automobiles comme Audi, Porsche, BMW ou Mercedes…. Il est en effet plus rassurant d’acheter sa voiture à une concession BMW ou Audi qu’au négociant du coin de la rue…. De plus les concessions officielles allemandes ont une politique de prix assez agressifs, on peut facilement y trouver son bonheur !

La garantie Audi sera elle valable en France ?

La garantie constructrice légale en Europe, et obligatoire, est de deux ans minimum. Si vous décidez d’acheter une Audi en Allemagne, cette garantie sera donc valable aussi bien en Allemagne qu’en France ou en Italie, dans tout le réseau de la marque. Passés ces deux années de garantie légale obligatoire, la concession vendeuse du véhicule que vous avez repéré vend systématiquement avec garantie, mais attention cette garantie ne sera pas forcement valable pour les résidents non allemands. Bien demander, l’idéal serait que la concession vende avec une « extension de garantie » : c’est un prolongement de la garantie légale de deux ans, valable également dans tout le réseau de la marque.

Comment rapatrier une Audi achetée en Allemagne en France ?

Deux possibilités :

  • vous allez la récupérer vous-même en Allemagne chez le vendeur et vous rentrez par la route avec une plaque de transit allemande, comptez environ 150-200€ pour une 5 à 15 jours – voir notre service ECO,
  • ou bien vous optez pour une livraison à domicile sur camion plateau – voir notre service PREMIUM

Attention à bien faire votre calcul car aller la récupérer soi-même en Allemagne n’est pas toujours synonyme d’économie, entre le voyage aller, le temps passé sur place (souvent une nuit d’hôtel avec repas), le retour (essence et péage) à quoi on ajoute le temps passé…

Formalités administratives pour immatriculer une Audi en France ?

Comme vous le savez certainement, les préfectures de France ne gèrent plus les demandes d’immatriculation. Il faut passer, depuis fin 2017, par le nouveau site de l’état : immatriculation.ants.gouv.fr

Voici les documents qui vous seront demandés :

– Carte grise allemande (deux volets) Zulassungsbescheinigung – « Teil I & Teil II »
– Justificatif de domicile
– Facture d’achat originale
– Quitus fiscal
– Pièce d’identité en cours de validité
– Demande d’immatriculation remplie
– COC (certificat de conformité)
– Contrôle technique si voiture de plus de 4 ans

Se faire assister pour l’achat d’une Audi en Allemagne

Nous ne pouvons que vous conseiller de vous faire assister pour acheter une voiture en Allemagne, et pas seulement parce que nous vous proposons nos services ! La barrière de la langue concernant le prise de renseignements et le contrat de vente, les formalités administratives, la plaque de transit, les détails d’importance tels que la garantie, la TVA et autres, fait qu’un achat de cette importance ne se fait pas sans un minimum d’aide et d’assistance fournies par une société comme la nôtre, dont c’est le métier. Nombreux sont les témoignages sur internet de personnes qui pour des raisons économiques évidentes se sont embarqués dans de véritables galères… Les raisons de l’achat d’un véhicule à l’étranger sont souvent économiques, comme nous l’avons vu plus haut, mais un minimum de précautions est indispensable afin de réaliser un achat en toute sérénité.

Les sites spécialisés Audi

Audi France : tous les fiches de tous les modèles, poids, dimensions, options, prix, performances…

L’argus : Fiche techniques de tous les modèles avec prix et options

Le moniteur de l’automobile : fiche techniques complètes avec essais, prix et annonces de voitures d’occasion

Europe Tuning : tout pour le tuning de votre Audi

ABT-RSLINE : spécialiste de la préparation Audi et VW

Acheter une Audi en Allemagne : Les différents modèles

A1 et A1 Sportback : Citadine
A3 et A3 Sportback : moyenne berline, cabriolet
Audi A4 : berline, cabriolet
…Avant : break
…Allroad : 4×4, crossover, SUV
Audi A5 et A5 Sportback : coupé, grande berline, cabriolet
Audi A6 : grande berline
…Avant : break
…Allroad : 4×4, crossover, SUV
A7 : grande berline
A8 : grande berline
Q2 : 4×4, crossover, SUV
Q3 : 4×4, crossover, SUV
Q4 : 4×4, crossover, SUV
Q5 : 4×4, crossover, SUV
Q7 : 4×4, crossover, SUV
Q8 : 4×4, crossover, SUV
R8 : coupé, cabriolet
RS Q3 : 4×4, crossover, SUV
RS 3 : moyenne berline
RS4 : grande berline, cabriolet, break
RS5 : coupé, cabriolet
RS6 : grande berline, break
RS7 : grande berline
S1 : citadine
S3 : moyenne berline, cabriolet
S4 : grande berline, cabriolet, break
S5 : coupé, cabriolet, grande berline
S6 : break, grande berline
S7 : grande berline
S8 : grande berline
SQ5 : 4×4, crossover, SUV
SQ7 : 4×4, crossover, SUV
TT : cabriolet, coupé
TT RS : coupé, cabriolet
TTS : coupé, cabriolet

Les modèles d’hier :

Audi 100 : grande berline, break
200 : grande berline, break
50 : citadine
60 : moyenne berline
70 : moyenne berline
75 : moyenne berline
80 : grande berline, cabriolet, break
90 : moyenne berline
Audi A2 : moyenne berline
Allroad : 4×4, crossover, SUV
Coupé : coupé
Quattro : coupé
RS2 : break
S2 : coupé
V8 : grande berline

Voir aussi notre article : conseils pour bien importer une voiture d’occasion 

L’équipe Bolidem

Acheter une voiture en Autriche

Acheter une voiture en autriche
26 note(s)

Acheter une voiture en Autriche : les prix sont-ils plus bas qu’en France ?

Petit pays de moins de 9 millions d’habitant dont la langue officielle est l’allemand, sa situation géographique assez centrale en Europe, en fait un pays facile d’accès pour aller y voir une auto ou pour un rapatriement (beaucoup de transporteurs la traversent). Les prix des véhicules de marques allemandes ne diffèrent guère de ceux pratiqués en France, mais on peut y trouver le modèle que l’on cherche et que l’on ne trouve pas ailleurs, ou tout simplement la bonne affaire peut se trouver en Autriche, comme ailleurs.
Comme en Allemagne, les voitures y sont souvent bien équipées, avec entretien constructeur suivi.

Combien coûte l’importation d’une voiture d’occasion d’Autriche ?

Vous regardez sur internet et bingo : l’auto de vos rêves est en Autriche. Bon d’accord, mais combien cela va t-il vous couter d’importer une voiture d’occasion de l’Autriche ?

Prise de renseignements & Négociation

Si vous décidez de vous adresser à Bolidem pour vous assister dans l’achat de votre future voiture, le service « Prise de renseignements & Négociation » qui vous permettra d’avoir les informations sur le véhicule ainsi que la copie des papiers (carte grise et carnet d’entretien) vous coutera 19 €, nous essayons également de négocier le prix au mieux pour vous.

Achat du véhicule

En passant par notre « service ECO » à 499 €, vous pourrez aller chercher votre nouvelle voiture vous même en Autriche, directement chez le vendeur. Nous nous occupons de tout pour vous, de la demande de contrat de vente à la réservation des plaques de transit pour votre retour, jusqu’au RDV de prise en main final . La plaque de transit coûte aux environs de 150 à 200 €. Vous devrez donc débourser la somme de 648€ auquel il faudra ajouter vos frais de déplacement.

Comment rapatrier une voiture d’occasion achetée en Autriche ?

Le plus simple et le plus économique pour rapatrier une voiture d’occasion d’Autriche est d’aller la chercher et de la rapatrier par la route vous-même avec une plaque de transit autrichienne pour un prix d’environ 150 à 200 €.
Pour plus de confort vous pouvez opter pour notre « service PREMIUM » avec livraison à domicile sur tout le territoire français avec carte grise provisoire française pour vous permettre de rouler dès réception de votre voiture achetée en Autriche.

Quels sont les papiers que le vendeur autrichien doit vous remettre ?

La carte grise autrichienne :  » Zulassungsbescheinigung  » est composée de deux volets. Le1er jaune et rouge contient les caractéristiques du véhicule ainsi que les informations administratives. Le 2ème jaune et bleu, les informations sur le propriétaire. Le vendeur autrichien doit vous remettre les deux volets de cette carte grise accompagnés d’une facture de vente à votre nom avec le kilométrage, le numéro de série, tampon et signature. Le véhicule doit ensuite être radiée du fichier autrichien des immatriculations. Formalité obligatoire pour une immatriculer en France.

Obtenir un quitus fiscal pour une voiture d’occasion achetée en Autriche

Pour immatriculer en France votre nouvelle voiture d’occasion achetée en Autriche, vous aurez besoin d’un document appelé « Quitus Fiscal » qui atteste que vous n’êtes plus redevable de la TVA sur ce véhicule.
Afin d’obtenir ce quitus fiscal, vous devrez vous présenter à votre centre des impôts (celui dont vous dépendez fiscalement). Avec les documents suivants :
– La carte grise autrichienne  » Zulassungsbescheinigung  »
– Facture d’achat
– Le COC du véhicule (certificat de conformité)
– Pièce d’identité
– Un justificatif de domicile

Doit-on payer la TVA en France lorsque l’on achète une voiture en Autriche ?

La plupart des vendeurs autrichiens vous vendrons le véhicule TTC du moment que vous achetez en tant que particulier. Si la voiture à moins de 6 mois et moins de 6 000 KM – l’Etat vous demandera alors de vous acquitter de la TVA sur le véhicule que vous venez d’acheter en Autriche. Il vous faudra donc l’acheter HT en Autriche. Ensuite vous déclarerez, votre achat HT à votre centre des impôts (avec votre facture comme justificatif) au moment de la demande de votre quitus fiscal, il vous sera alors demandé de vous acquitter de la TVA (20%).

Liste des documents pour immatriculer une voiture d’occasion achetée en Autriche

Se présenter en préfecture avec les documents suivants :

– Facture d’achat originale
– Justificatif de domicile
– COC (certificat de conformité)
– Quitus fiscal
– Pièce d’identité en cours de validité
– Demande d’immatriculation remplie
– La carte grise autrichienne  » Zulassungsbescheinigung  »

Pour plus de détails, connectez-vous au site du Service Public : ants.gouv.fr

L’équipe Bolidem

Importer une FIAT 500 d’Italie

10 note(s)

I) Conseils pour chercher sa Fiat 500

Où rechercher sa Fiat 500 ? En Italie bien sûr !

 

Pour être plus précis, la grande majorité des Fiat 500 en circulation, se trouve à Rome et Gênes. Gênes n’étant pas loin de la frontière française, c’est plutôt pratique pour une petite visite ! Commencez déjà par repérer les petites annonces correspondantes à vos recherches sur les sites autoscout24.fr ou automobile.fr (sélectionnez : Italie).

 

 

Pensez ensuite à notre service « Prise de renseignements & Négociation » dans lequel nous appelons le vendeur pour tout savoir sur l’auto.

Quels défauts constatés pour les Fiat 500 ?

Bien regarder les bas et dessous de caisse ; en effet, comme beaucoup de voitures anciennes (surtout les italiennes), la Fiat 500 est sujette à la rouille, et il est pratiquement impossible de dénicher un véhicule entièrement d’origine (donc sans que les dessous de caisse aient été refaits), et qui soit en bon état. Le moteur aura aussi souvent été refait voire remplacé. Mais la partie mécanique n’est pas couteuse, contrairement aux travaux de carrosserie qui peuvent plomber votre budget.

Nous vous conseillons aussi de consulter la cote des véhicules de collection : lva-auto.fr

Quel budget prévoir pour une Fiat 500 ?
  • Pour une Fiat 500 en état acceptable, donc avec le châssis sain (peu de rouille), avec la partie mécanique en bon état de marche, il faudra compter entre 4.500€ et 5.000€.
  • Une Fiat 500 partiellement rénovée, par exemple carrosserie refaite mais mécanique d’origine, les prix iront de 5.500€ à 8.000€.
  • Pour une Fiat 500 en état « concours », donc irréprochable que ce soit l’intérieur, la mécanique ou la carrosserie, voire très, rare, il faut compter investir de 10.000€ à plus
  • Ensuite il y a les modèles rares et anciens (voir plus bas les différentes versions) et là on peut arriver à des sommes proches des 40.000€.

Notre service « Expertise Auto Collection » vous permettra d’avoir un rapport complet sur l’état de la voiture que vous avez repéré en Italie, établit par un expert automobile, et ce, sans vous déplacer !

II) Rapatrier sa Fiat 500 d’Italie et l’immatriculer en France

Rapatrier une Fiat 500 d’Italie : transporteur professionnel obligatoire

En dehors du fait que pour l’avoir fait moi-même un trajet sur autoroute avec une Fiat 500 n’est à recommander à personne, depuis Juillet 2014, l’Italie oblige à passer par un transporteur professionnel pour tout exportation (voir notre article « Rapatriement d’une voiture d’Italie – Transporteur obligatoire« ). Cela est d’ailleurs préférable pour tout le monde. Vous mais aussi la petite citadine qui n’a pas été conçue pour les autoroutes. En effet son moteur est refroidi par air et se retrouve assez vite en surchauffe !

Nous proposons une formule « Achat & Livraison – Premium » avec formalités administratives et rapatriement par transporteur.

Quelles démarches pour immatriculer votre Fiat 500 en France ?

Fiat étant une marque automobile européenne, il n’y aura pas de difficultés pour obtenir votre attestation d’identification, de type présentation à la DREAL. Le service homologation de FIAT délivre assez rapidement et simplement les attestations de conformité, et ce en ligne. Voici le lien : homologationfiatgroup.fr. Vous devrez ensuite choisir de faire immatriculer votre véhicule avec une carte grise classique ou en véhicule collection. Ce qui vous permettrait de bénéficier d’un tarif d’assurance très économique.

III) L’histoire de la Fiat 500 : 

La fameuse « Topolino » 

La première Fiat 500 dite « Topolino » a été créé par l’ingénieur Dante Giacosa, en 1934. Sur la demande initiale d’un sénateur (Agnelli) de construire une voiture très économique. Et dont le prix de vente serait d’environ « 5 000 lires ».

Si l’objectif des « 5 000 lires » fut largement dépassé (le prix de vente final fut de 8 900 lires), la « Fiat 500 Topolino » était tout de même la moins chère du marché automobile italien. C’était la plus petite automobile du monde construite en série, avec 3,20m de longueur, elle atteignait 85 km/h en vitesse de pointe, transportait 2 personnes et environ 50 kg de bagages avec une consommation d’environ 6 litres d’essence aux 100 km.

La dernière version de la « 500 Topolino », la « 500 C », a été présentée au salon de l’auto de Genève en 1949 pour ne plus être modifiée jusqu’à l’arrêt des usines de Turin en 1955.

De la 600 à la 500

La « Fiat 600 », née en 1953, contribua à la motorisation de masse de l’Italie. Elle été équipée d’ une suspension à 4 roues indépendantes. De vitres coulissantes, de clignotants sur les ailes avant et des portes dites « suicide ». Elle annonçait la future « Nuova 500 ».

« La petite grande auto », (slogan publicitaire utilisé lors de son lancement), fut présentée le 4 juillet 1957, avec les 500 Nuova et 500 transformables, avec chacune à son bord une jolie miss fleurie – le cortège traversa les rues de Turin avant la présentation à toute la presse.

L’ultime Fiat 500 (le modèle R) sortit des chaines de production Fiat le 1er aout 1975

IV) Les différentes versions de la Fiat 500 :

« Nuova 500 » – 1ère série transformable : Août – Novembre 1957

Il s’agit là de la toute première 500.
Ses particularités : absence de chromes, phares encastrés sans visière, vitres avant fixes, clignotants avant oblongs sur les ailes, ouïes d’aération sous les phares, grande capote, basculeur de clignotants sur le tableau de bord, réservoir d’essence plat occupant tout le coffre avant et également rétroviseur intérieur arrondi sur le haut.
Option disponible : flanc blanc sur les pneus
Moteur : type 110 000 / Cylindrée 479 cm3 / Puissance : 13 ch DIN / Vitesse max : 85 km/h

« Nuova 500 2ème série » transformable : Novembre 1957 – 1960

Fiat a immédiatement amélioré la Fiat 500, jugée trop dépouillée par le public.
Ses particularités : visière de phares en aluminium poli, enjoliveurs de roues en aluminium poli, baguette de flancs, vitres avant descendantes par manivelle, remplacement du basculeur de clignotants du tableau de bord par une manette intégrée au commodo, banquette arrière.
Moteur : type 110 000 / Cylindrée 479 cm3 / Puissance : 16,5 ch DIN / Vitesse max : 85 km/h

« Nuova 500 Sport Berline » : 1958 – 1960

Carlo Abarth s’empara dès 1975 de la « Nuova 500 », pour en faire une petite bombe de records. Elle se distingua dans de nombreuses épreuves automobiles, et remporta la victoire en 500 cm3 aux 12 heures d’Hockenheim.
Ses particularités : bandes latérales rouges et jantes rouges à enjoliveurs, toit en tôle nervurée, absence de banquette arrière, compteur gradué jusqu’à 120 km/h, baguette de bas de caisse.
Moteur : type 110 004 / Cylindrée 499,5 cm3 / Puissance : 21,5 ch DIN / Vitesse max : plus de 105 km/h

« Nuova 500 » toit ouvrant : 1959 – 1960

La principale différence avec la transformable était la pose d’un « hard-top » boulonné s’arrêtant à mi- toit, à la hauteur des ouvertures de portes, et permettant l’installation d’une demi-capote plutôt « toit ouvrant » que d’une véritable capote.
Ses particularités : plancher arrière cuvette, en cours de production abandon des ouïes avant remplacées par les clignotants sous les phares, pavillon tôlé arrière et demi-capote au dessus des places avant, et mise en place de répétiteurs sur les ailes.
Moteur : type 110 000 / Cylindrée 479 cm3 / Puissance : 16,5 ch DIN / Vitesse max : 95 km/h

« Nuova 500 Sport » toit ouvrant : 1959 – 1960

Quelques modèles de 500 Sport furent livrés en « toit ouvrant » à la demande de la clientèle.
Ses particularités : jantes grises et non plus rouges, clignotants sur la face avec répétiteurs sur les ailes, toit ouvrant en toile, banquette arrière.
Moteur : identique 500 Sport Berline.

« Nuova 500 D » 1ère série toit ouvrant : 1960 – 1961

La venue de la « Nuova 500 » toit ouvrant fut créée avec volonté de donner à la 500 un statut plus automobile que voiturette. La nouveauté est la grande capote, qui présentait comme inconvénients la perméabilité à l’eau, au froid, la difficulté de maniement et l’opacité de la vitre arrière en plastique par mauvais temps, à été remplacée par une capote plus petite.
Ses particularités : demi-toit rigide avec capote, baguettes de flanc et de bas de caisse, enjoliveurs de roues, nouveaux feux arrière en aluminium plus carrés, clignotants sur la face avec répétiteurs sur les ailes, réservoir carré occupant la partie gauche du coffre.
Moteur : type 110D.000 / Cylindrée : 499,5 cm3 / Puissance : 17,5 ch DIN / Vitesse max : 95 km/h

« Nuova 500 D » 2ème série toit ouvrant : 1961 – 1965

C’est au salon de Turin de 1961 que quelques aménagements de confort apparurent sur la 500D.
Nouvelles particularités par rapport à la 1ère série : bourrelet sous la planche de bord, pares-soleil rembourrés, lave glace à jet, banquette arrière rabattable, cendrier de la planche de bord,
Moteur : identique 1ère série

« 500 F » : 1965 – 1972

En 1964, d’importantes changements vinrent changer le cahier des charges des règlementations en matière de sécurité. La plus importante était l’interdiction des portières à ouverture « dans le vent » ou également nommées « suicide ». Une dérogation fut accordée pour les modèles utilitaires en production (« Giardiniera » jusqu’en 1977). Fiat et Dante Giacosa songeaient depuis quelques temps à une refonte de la 500. Ces nouvelles dispositions ont précipité le mouvement. Bien qu’au premier coup d’œil, le seul changement soit les portes à ouverture inversées, la 500 F est en fait entièrement remaniée.
Ses particularités : portières s’ouvrant « dans le bon sens », pare-brise agrandi, gouttière courant tout le toit, cercles de phares chromés, capot avant sans baguette, feux arrière anguleux en plastique, pas de baguettes de flanc, macaron avant en plastique chromé, compteur de vitesse gradué jusqu’à 120 km/h, boite à gants en plastique, réservoir en long dans le fond du coffre.
Moteur : type 110F.000 / Cylindrée : 499,5 cm3 / Puissance : 18 ch DIN / Vitesse max : plus de 95 km/h

500 L – Luxe : 1968 – 1972

En 1968, les temps changent, et la 500 glisse petit à petit de voiture de masse à seconde voiture, voiture de « Madame » ou « citadine » par excellence. Pour cela Fiat lance une version « Luxe ». Mieux équipée pour le confort des passagers, et armée pour résister aux épreuves de stationnement.
Les particularités de la L par rapport à la F : Tube de protection supplémentaire sur le pare-chocs avant, face avant non percée avec logo trapézoïdal, sigle arrière L Fiat à trapèzes, tableau de bord allongé emprunté à la 850 normale, planche de bord recouverte de simili noir, volant à branches ajourées noir mat style sport, moquette au plancher, vide-poches central, vide-poches de portières, sièges avant à dossier réglable, sellerie luxe et aussi dispositif antivol sur les colonnes de direction sur les versions françaises.
Moteur : type 110F.000 / Cylindrée : 499,5 cm3 / Puissance : 18 ch DIN / Vitesse max : plus de 95 km/h

« 500 R » : 1972 – 1975

Le principal changement fut le moteur à l’alésage augmenté à 73,5 mm, donnant une cylindrée de 594 cm3. Le « R » signifiait « Rinnovata = Rénovée ».
Les particularités : face avant ornée du nouveau sigle Fiat, jantes de la 126 tout en tôle sans enjoliveurs permettant de monter une taille de pneus de 135 de large. Modèle diffusé uniquement en Italie, Suisse, Belgique et Allemagne
Moteur : type 126 000 / Cylindrée : 594 cm3 / Puissance : 18 ch DIN / Vitesse max : plus de 100 km/h

« 500 Giardiniera » : 1960 – 1977

Ce modèle vint en remplacement de la 500 C Belvédère, destiné aussi bien à une clientèle familiale qu’aux artisans/commerçants dont le travail nécessite l’emploi d’un petit véhicule économique avec grande capacité de chargement. L’ingénieuse disposition des organes mécaniques abaissant le centre de gravité. Et ce en libérant l’espace de chargement.  Cela fait de la « Giardiniera » un véhicule extrêmement bien conçu pour un des plus petits break du monde. Le succès de cet adorable petit break se perpétua jusqu’en 1977, sous la griffe « Autobianchi », qui, à partir de 1968 lui apposa sur la face avant une nouvelle moustache composée d’une fausse grille centrale, et également de deux barrettes horizontales, ainsi qu’un petit sigle « Autobianchi en bas à droite.
Moteur : type 120 000 / Cylindrée : 499,5 cm3 / Puissance : 17,5 ch DIN / Vitesse max : plus de 95 km/h

500 : Les modèles rares

Abarth : plusieurs modèles de 500 Abarth ont vu le jour entre 1958 et 1971, de la « 500 Pininfarina », à la « 695 esse », en passant par la « 595 SS Assetto Corsa », ou la « 695 esse esse Asseto Corsa ».

Jolly : il s’agit aussi d’un modèle prisé car complètement ouvert (sans portes) avec des sièges en osier et une petite toile type « para-sol ». Plusieurs modèles existent dont la « Ghia Jolly » (premier modèle de la Joly), et la « Giardiniera Jolly » (Giardiniera pick-up).

Giannini : De la « 500 TV », à la « stradale », en passant par la « 590 GT » ou la « 500 Montecarlo », une pléiade de petites merveilles agressives et sportives…

Sources :

  • Un grand merci à Jean-Jacques de GALKOWSKY et son livre « ALBUM FIAT 500 ».
  • Wikipédia

L’équipe Bolidem

Le fourgon ou van aménagé : une nouvelle façon de voyager

8 note(s)

Le marché du fourgon/van – Les avantages et inconvénients par rapport au camping-car – Où acheter son fourgon au plus économique ?

Le fourgon aménagé, à l’origine même du concept du « camping-car » :

Depuis la nuit des temps, l’Homme itinérant se déplace en caravane ou en roulotte essentiellement pour le commerce notamment avec l’Orient. Ce moyen de locomotion initialement utilisé à des fins commerciales deviendra ensuite un véhicule de loisirs. Dès le début du 20ème siècle, les premiers inventeurs tels que le célèbre Charles Louvet fabriquent des remorques autoportées qui permettront d’y dormir, manger et d’y faire sa toilette. On retiendra notamment le « Carling-Home », exemplaire unique, qu’il aura lui-même tester en parcourant 12000 miles. Le coût de fabrication est évidemment démesuré à l’époque et il faudra attendre quelques années et sérieuses modifications et évolutions avant que n’émerge un modèle produit de manière industrielle le « combi » de Volkswagen dans les années 60/70.

 

 

 

Cette recherche permanente d’amélioration signera ensuite le déclin de la caravane ou du camper. Le besoin de plus de confort et d’espace poussera les constructeurs à faire évoluer leur concept pour finalement proposer aux ménages français une solution plus aboutie et fonctionnelle : le camping-car fait alors son apparition. Le modèle le plus populaire à l’époque et qui l’est toujours aujourd’hui est le camping-car à « capucine » ; sa particularité : la protubérance située au-dessus de la cabine de pilotage qui sert de cabine de couchage. De ce fait il convient principalement à un usage familial. La démocratisation du camping-car arrive au cours des années 80.
Depuis quelques années, le fourgon aménagé revient au goût du jour ; le fourgon tel qu’on le connaît aujourd’hui est bien une caravane améliorée adaptée selon les exigences de notre époque.

Le marché du fourgon aménagé : plus qu’une tendance, un art de vivre à part entière

Il est vrai que de nos jours, nous connaissons une réelle recrudescence pour tout ce qui touche au passé et donc estampillé « vintage » et cela même dans le domaine automobile. Le recours au fourgon aménagé ou encore le van aménagé s’impose aujourd’hui comme un marché à part entière et non plus comme une simple tendance. En effet, les fourgons aménagés représentent à l’heure actuelle plus de 20 % des ventes de camping-cars en France. La part de marché du fourgon était de 15% en 2013. On constate une nette augmentation croissante de ce chiffre et certains professionnels, les fourgons pourraient bientôt représenter 1 camping-car sur 4. La France compte d’ailleurs parmi les pays d’Europe où l’on dénombre le plus d’adeptes avec l’Allemagne et le Royaume-Uni. Le parc français représente presque un tiers du parc européen.

Le fourgon aménagé semble donc grignoter des parts de marché au monde du camping-car, en revanche pour autant il n’a pas pour vocation à remplacer le camping-car. Chaque type de véhicules de loisirs répond à un besoin et à une certaine manière de pratiquer le camping en règle générale. Certains camping-caristes se convertissent au van aménagé toutefois cette forme de tourisme comptent également de nouveaux adeptes qui ne se seraient pas imaginés dans un camping-car classique. En effet, le fourgon aménagé séduit une nouvelle clientèle rajeunie. Parallèlement à la baisse du prix des carburants, l’après-crise a fait émarger une clientèle plus jeune (50 ans), plus dynamique mais aussi plus exigeante. On aurait tendance à dire que le fourgon aménagé est finalement un camping-car tendance ou à la mode.

Camping-car VS Fourgon aménagé : quels sont les avantages et les inconvénients à voyager en Van aménagé ?

Beaucoup de voyageurs optent pour un fourgon aménagé plutôt que pour un camping-car essentiellement pour leur côté « passe-partout », leur discrétion et leur polyvalence d’utilisation ; et à contrario nombre d’inconditionnels camping-caristes préfèreront plus de confort, de fonctionnalités, et d’options.

Quelles sont les bonnes raisons qui motivent nos amoureux du van aménagé ?

Compacité et maniabilité :

le fourgon ou van aménagé dépasse rarement les 6 m de longueur ce qui facilite notamment la circulation en ville, le stationnement et la maniabilité. Il passe même bien souvent sous les barres de hauteur à l’entrée des parkings. De même qu’une femme se projettera plus facilement en train de manœuvrer au volant d’un fourgon plutôt que d’un camping-car grâce à sa facilité de conduite. Certains lui prêtent également le comportement routier d’une berline !

Polyvalence :

un des atouts majeurs du fourgon aménagé est sa polyvalence qui en fait un véhicule plurifonctionnel. C’est d’ailleurs cet aspect qui séduit bon nombre de jeunes aujourd’hui. On pourra l’utiliser au quotidien et aussi bien s’en servir comme d’un véhicule traditionnel pour aller faire ses courses, aller récupérer ses enfants, transporter des encombrants que pour partir en week-end ou en vacances en famille.

L’état d’esprit : le van aménagé véhicule une image de liberté et de spontanéité. Contrairement au camping-car, on retrouve notamment sur le fourgon de larges ouvertures qui vous permettent d’être en contact permanent avec la nature.

Consommation raisonnable :

les van ou fourgons modernes affichent des consommations raisonnables inférieures à 10L/100 et ce malgré des performances en hausse.

Moins onéreux qu’un camping-car classique :

le fourgon est aujourd’hui devenu accessible au plus grand nombre. Les constructeurs proposent des produits dès 30.000 € contre 45.000 € pour un camping-car profilé. On retrouvera même des solutions pratiques et astucieuses permettant d’optimiser la place et de proposer des couchages supplémentaires à moindre coût. Le fourgon est modulable et il pourra s’adapter à toutes les exigences et à tous les budgets. On peut d’ailleurs trouver différents artisans qui travaillent « sur mesure » en adaptant des aménagements notamment sur des véhicules utilitaires.

Quels sont les freins qui en découragent certains ?

Manque de confort :

Malgré qu’on leur prête le comportement routier d’une berline, les fourgons restent des véhicules plus lourds qu’un véhicule classique. D’autre part, les suspensions et l’essieu parfois rigide ne favorisent pas toujours la tenue de route et le confort. Le confort sera également moindre comparé à un camping-car étudié pour « tailler la route ».

Espace réduit :

les fourgons disposent évidemment de moins d’espace de vie que les camping-cars et la circulation y sera moins aisée.

Isolation :

les finitions seront souvent moins optimisées que dans un camping-car où sont utilisés des isolants efficaces et l’on sentira peut-être plus le froid passer en hiver.

Vous l’aurez compris, les atouts et inconvénients sont somme toute relatifs selon que l’on privilégie le confort ou au contraire la praticité. Le fourgon répond à des attentes bien spécifiques et s’adresse à une clientèle ciblée peut-être un peu plus « roots » que celle des inconditionnels camping-caristes.

Un large choix de modèles

Face à l’engouement que génère les fourgons aménagés, l’offre s’est considérablement étendue. On retrouve principalement 5 catégories de constructeurs de fourgon aménagés :
Les constructeurs : essentiellement des constructeurs de camping-cars qui ont adapté leurs gammes de produit en proposant du fourgon aménagé. Certains constructeurs sont eux spécialisés.
Les marques automobiles : Vw avec le California, Mercedes avec son Vito Marco Polo, Fiat et le Scudo Marco Polo …
Les aménageurs : il s’agit d’artisans qui réaliseront votre fourgon sur mesure. Il s’adapteront aux souhaits de chacun et à votre budget.
Les fabricants : a mi-chemin entre l’aménageur et le constructeur. Ils ne proposent toutefois pas de fabrication sur mesure.
La réalisation personnelle : il vous reste aussi la possibilité d’acheter un van, ou un fourgon, et de l’aménager vous-même. Attention en revanche à vous renseigner au préalable pour l’homologation du véhicule.

Où acheter mon fourgon aménagé à moindre coût ?

Si vous cherchez un fourgon aménagé d’occasion, tout comme pour un véhicule classique, vous aurez de grandes chances de trouver un fourgon aménagé moins cher à l’étranger, notamment en Allemagne, qui compte parmi les pays les plus adeptes du véhicule de loisirs notamment comme le fourgon. L’offre y est nettement plus importante qu’en France et les prix plus intéressants.

Voici quelques exemples d’annonces repérées sur internet :

VW T5 Multivan California Beach 2.5 TDI (90 annonces en Allemagne VS 0 annonces en France)
– Allemagne : 2006 – 99.700 kms – cuisine, couchages … : 19.900 €
– Allemagne : 2010 – 189.000 kms – équipé – cabine couchage sur toît : 26.890 €

 

Mercedes VIANO Marco Polo
– France (particulier) : 2009 – 133.000 kms – 38.800 €
– Allemagne (concession) : 2009 – 124.900 kms – 33.900 €

 

FIAT DUCATO 2.5 TD (1 annonce en France !! )
– France : 1992 – 247.000 kms – 7.900 €
– Allemagne : 1991 – 237.000 kms – 4.300 €

 

VW T3 Westfalia (0 annonces en France !! )
– Allemagne : 1985 – 255.000 kms – 11.990 €

 

FORD Transit Nugget Westfalia 2.0D (1 annonce en France !! )
– France : 2002 – 169.000 kms – 20.700 €
– Allemagne : 2004 – 192.300 kms – 13.750 €

 

Les différences de prix parlent d’eux mêmes !!! 

Le bon plan pour les bricoleurs ou les p’tits malins

Une fois encore, l’achat d’un fourgon pour partir en week-end ou en vacances ne se borne pas à une classe sociale. C’est un rêve accessible à toutes les bourses si l’on tient compte du fait que l’on pourra préférer importer un fourgon brut sans aménagements particuliers pour ensuite, par exemple, opter pour la débrouille en apportant soi-même les installations souhaitées. Cela permet d’aménager son van tel qu’on le souhaite en suivant son propre cahier des charges fonction de son propre budget. C’est certainement la manière la plus économique d’aborder le sujet.

Si l’on est pas bricoleur ?? Vous pourrez alors acheter votre porteur pour ensuite demander à un artisan spécialisé d’apporter les aménagements souhaités. En effet, différentes entreprises spécialisées ont vu le jour avec cette nouvelle tendance du fourgon aménagé. Vous trouverez sur ce marché notamment l’entreprise « Stylevan » – « En 35 ans, le doyen français des aménageurs a su développer certains atouts rendant ses vans aménagés uniques sur le marché ».

Attention à bien vous renseigner en amont pour l’homologation du véhicule en France. Il vous faudra être certain de bien pouvoir faire immatriculer votre fourgon aménagé auprès des Services de la Préfecture française.

Comment importer mon fourgon, combi, van aménagé ?

Le processus d’importation est le même que vous importiez un fourgon depuis l’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas ou autres. La façon la plus économique sera d’aller récupérer directement le véhicule à la concession avec des plaques de transit après l’avoir solder – Comptez environ 130 € pour les plaques de transit valables 5 jours. Vous pourrez également préférer vous faire livrer le fourgon par transporteur.

Facilitez-vous la vie et laissez nous gérer votre importation. Nous proposons ces 2 formules :
Formule ECO : nous gérons l’importation, les démarches administratives et formalités – vous allez récupérer vous-même le fourgon sur place.
Formule PREMIUM : nous gérons l’importation, les démarches administratives et formalités – vous obtenez une immatriculation provisoire française vous permettant de réceptionner le véhicule en France – un transporteur professionnel assuré vous livre le van par camion.
Consultez nos services

Remarque : si vous trouvez votre bonheur en Italie, vous devrez obligatoirement avoir recours au transporteur professionnel suite à une loi passée en 2014.

Le gros plus : notre transporteur partenaire français est spécialisé dans le transport de camping-car – il dispose donc des camions spécialisés adaptés pour ce genre de transport.

Quelles démarches resteront à effectuer une fois le véhicule importé en France ?

Passage au contrôle technique : si votre véhicule a plus de 4 ans vous devrez passer la visite du contrôle technique à moins que le vendeur étranger ne vous remette un CT récent avec rapport.
Quitus fiscal : pour immatriculer en France votre fourgon acheté en Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Espagne…, la Préfecture vous demandera un document appelé « Quitus Fiscal » ; ce document attestera que vous n’êtes pas redevable de la TVA sur le véhicule ; si le véhicule a plus de 6 mois et/ou plus de 6.000 kms. Dans le cas contraire, vous devrez alors régler la TVA en France.
Aller en Préfecture faire votre immatriculation avec les documents suivants : Facture d’achat, carte grise étrangère, COC, Quitus Fiscal, Demande d’immatriculation, PI en cours de validité, justificatif de domicile.

L’équipe Bolidem

Sources : Wikipédia 

Acheter une voiture en Italie

comment acheter une voiture en Italie
34 note(s)

Acheter une voiture en Italie, les avantages du marché italien

L’Italie est un des pays européens les plus avantageux pour y acheter une voiture d’occasion. La vignette dite « Super Bollo » pour les véhicules puissants ainsi que les tarifs des assurances (50% plus chères qu’en France) en font effectivement un des pays ou vous trouverez les meilleurs affaires lorsque l’on parle de voitures dépassant les 140cv. Le fisc italien apporte son petit « coup de main » à tout cela en repérant les contribuables « à contrôler » grâce à leurs voitures de sport ; résultat : les comptables et autres conseillers fiscaux conseillent à leurs clients de vendre leurs belles voitures qui « attirent l’attention du fisc »! L’Italie sera donc à privilégier pour les voitures d’occasions de toutes marques à tendances sportives de type : Porsche, Audi, BMW, Mercedes (moteur plus de 140cv), Ferrari et Maserati bien sûr…

Une voiture d’occasion est-elle moins chère en Italie que en France ?

Le marché italien sera intéressant sur les véhicules à tendance sportive, comme dit précédemment, qui ont plus de trois ans, contrairement au marché des voitures d’occasion en Allemagne qui sera à privilégier pour les voitures de moins de trois ans. L’Italie proposera également un choix beaucoup plus conséquent que le marché français sur ce type de véhicules.

Voici deux exemples (les recherches ont été effectuées sur le site : autoscout24.fr ) :

BMW X3 Diesel 2011/2012 avec 125 000 KM max :
France 81 annonces VS Italie 225 annonces
France Négociant Auto – 2011 avec 99 000 KM – Prix : 19 900€
Italie Concession BMW – 2012 avec 100 000 KM – Prix : 16 900€
Bilan : un véhicule plus récent en Italie, même kilométrage, mais vendue par BMW Milan à 3 000€ de moins !

BMW Mini Cooper D de 2011 avec 120 000 KM max
France Revendeur – 98 000 KM – Prix : 12 000€
Italie Concession BMW : 119 000 KM – Prix : 9 900€
Bilan : une voiture avec un peu plus de KM, mais vendue par BMW à 2 000€ de moins

Combien coûte l’importation d’une voiture d’occasion d’Italie ?

Les écarts de prix sont attractifs, mais in fine, combien cela coûte réellement d’acheter sa voiture d’occasion en Italie ?
Si vous décidez de nous confier l’importation de votre future voiture, ce qui nous ferait le plus grand plaisir, le service « Prise de renseignements & Négociation« , qui vous permettra d’avoir les informations sur le véhicule, la copie des papiers (carte grise et carnet d’entretien) et le prix négocié obtenu, vous coutera 19€. Ensuite il faudra ajouter le Service « Certificat de Non Gage » à 49€.  Nous vous proposons ensuite pour votre voiture d’occasion achetée en Italie notre « Service Achat » à 599 incluant la gestion complète du dossier avec le vendeur, les formalités administratives italiennes (radiation pour exportation) avec option carte grise provisoire WW française  (149€)vous permettant de rouler à réceptions du véhicule. En faisant le total on s’aperçoit que l’on s’en sort à environ 816€ ou 1 115€ avec « Expertise auto« . Dans bien des cas, la dépense vaudra la peine d’être faite.

Rapatrier une voiture d’occasion achetée en Italie, comment faire ?

Vous pourrez donc opter pour notre « Option livraison » avec livraison à domicile sur tout le territoire français. Le transport est effectué sur camion plateau, chaque véhicule est assuré.

Quels sont les papiers que le vendeur italien doit vous remettre ?

La carte grise italienne (  » Libretto di circolazione  » ) est accompagnée d’un certificat de propriété digitalisé (CDPD – Certificato di proprietà) . Le vendeur italien doit vous remettre les deux documents de la carte grise accompagnés d’une facture de vente à votre nom signée et tamponnée. La voiture doit ensuite être radiée du fichier italien des immatriculations. Cette formalité est indispensable pour pouvoir ensuite vous immatriculer en France, ou dans un autre pays.

Obtenir un quitus fiscal pour une voiture d’occasion achetée en Italie

Pour immatriculer en France votre nouvelle voiture d’occasion achetée en Italie, la préfecture vous demandera un document nommé « Quitus Fiscal » qui atteste que vous n’êtes plus redevable de la TVA sur le véhicule.
Pour obtenir ce quitus fiscal, vous devrez vous présenter à votre centre des impôts (celui ou vous payez vos impôts), avec les documents suivants :
– Facture d’achat originale avec KM, numéro de série, Tampon et signature
– Pièce d’identité
– La carte grise italienne  » Libretto di circolazione e Certificato di proprieta  »
– Un justificatif de domicile
– Le COC du véhicule (les vendeurs italiens ne le fournissent pas)

Faut-il payer la TVA en France lorsque l’on achète une voiture en Italie ?

La plupart des vendeurs italiens vous vendrons le véhicule TTC à partir du moment ou vous achetez en tant que particulier. Si vous achetez au nom d’une entreprise il est possible d’acheter HT, voyez avec votre comptable ensuite. Si la voiture à moins de 6 mois et moins de 6 000 KM – la France vous demandera alors systématiquement de vous acquitter de la TVA sur le véhicule que vous venez d’acheter en Italie. Il vous faudra donc l’acheter HT. Ensuite vous déclarerez, votre achat HT à votre centre des impôts (avec votre facture comme justificatif) au moment de la demande de votre quitus fiscal, il vous sera alors demandé de vous acquitter de la TVA (20%).

Quels documents pour immatriculer une voiture d’occasion achetée en Italie

Se présenter en préfecture avec les documents suivants :

– Facture d’achat originale
– Carte grise italienne (Libretto + CDPD)
– Justificatif de domicile
– Quitus fiscal
– Pièce d’identité en cours de validité
– Demande d’immatriculation remplie
– COC (certificat de conformité)

L’équipe Bolidem : Faites appel à nos services pour une importation réussie

Acheter une moto BMW en Allemagne

68 note(s)

Acheter sa moto BMW directement en Allemagne : est-ce intéressant, comment faire ?

Commençons par l’état général des motos BMW en Allemagne : elles peuvent être un peu plus kilométrées qu’en France, car les allemands sont de gros rouleurs, souvent très bien entretenues en concession BMW, donc avec carnet d’entretien suivi, ce qui « certifie le kilométrage« .
Idem au niveau des équipements, elles sont souvent richement dotées puisque les allemands n’hésitent pas sur les options, ABS et Navi courants par exemple. Dernier point, il est assez facile de trouver le modèle de moto BMW que l’on cherche vendue par une concession moto BMW en Allemagne car l’offre est large et les concessions BMW très nombreuses, ce qui signifie une moto en très bel état avec un carnet d’entretien à jour et une garantit BMW valable en Europe.

Une moto BMW est-elle moins chère en Allemagne que en France ?

Le marché des motos BMW en Allemagne est effectivement plus intéressant que celui en France. Il est plus concurrentiel car l’offre y est plus importante. Ensuite, s’agissant du pays constructeur les prix sont effectivement plus intéressant, tout comme pour les marques automobiles Audi, BMW, Mercedes, Opel ou Porsche.

Quelques exemples (les recherches suivantes ont été effectuées sur le site « autoscout24.fr » :
BMW R1200 GS depuis 2014 avec 20 000 KM max : France 17 annonces VS Allemagne 105 annonces
Les prix sur les modèles âgés (2008/2009) sont assez égales. Par contre sur les motos récentes en faisant le recherche depuis 2014 les écarts sont bien présents :
France Concession BMW – Moto de 2014 avec 19 200 KM sans ABS ni Navi prix : 14 500€
Allemagne Concession BMW – Moto de 2014 avec 17 870 KM avec ABS et Navi prix : 13 400€
Bilan : une moto bien mieux équipée à 1 100€ de moins.

BMW R1200 RT depuis 2015 avec 20.000 kms max
France Revendeur Motos : BMW R1200RT de 2015 avec 6000 KM prix : 18 490€
Allemagne Concession BMW : BMW R1200RT de 2015 avec 7 850 KM ABS 1ère main prix : 16 690€
Bilan : là aussi une moto mieux équipée vendue par BMW à pratiquement 2000€ de moins. Ca vaut le coup de se déplacer !

Combien coût l’importation d’une moto BMW d’Allemagne ?

Ces différence de prix sont alléchantes, mais au final, combien cela coûte réellement d’acheter sa moto BMW en Allemagne? Bonne question, faisons le tour de la situation.
Si vous décidez de nous confier l’importation de votre future BMW, ce que nous souhaitons bien sûr :), le service « Prise de renseignements & Négociation » à 19€ qui vous permettra d’avoir les informations sur la moto, la copie des papiers (carte grise et carnet d’entretien) et le prix négocié. Ensuite notre service « Achat & Livraison – Eco » à 499€ vous permettra d’aller chercher la moto en Allemagne chez le vendeur sans rien faire d’autre que le virement pour la payer. Nous gérons tout, de la demande de contrat à la réservation des plaques de transit, jusqu’au RDV de prise en main . La plaque de transit sera à ajouter pour environ 120€. Nous arrivons donc à un total de 638€ auquel il faudra ajouter votre déplacement. Si on regarde le paragraphe précédent on s’aperçoit que les différences de prix/équipements sont telles que cela reste tout à fait intéressant sur le plan financier.

Rapatrier une moto BMW achetée en Allemagne, comment faire ?

Le plus simple et le plus économique pour rapatrier une moto d’Allemagne est d’aller la chercher et de la ramener avec une plaque de transit allemande (la rouge permet de circuler aussi en France) pour un prix d’environ 120€ pour 5 jours. De plus cela vous fera faire un bel essai de votre nouvelle moto en parcourant la route retour !

Quels sont les papiers que le vendeur doit vous remettre ?

La carte grise allemande se nomme  » Zulassungsbescheinigung  » ou plus simplement « Teil I & Teil II« , elle se présente donc en deux parties. Le vendeur allemand doit vous remettre les deux parties de la carte grise accompagnées d’une facture de vente à votre nom. La moto doit ensuite être radiée, comme en Italie, en Belgique ou au Luxembourg. Cette procédure est indispensable pour pouvoir ensuite vous immatriculer en France, ou dans un autre pays.

Obtenir un quitus fiscal pour une moto BMW achetée en Allemagne

Pour immatriculer votre moto BMW achetée en Allemagne, en France il vous faudra vous présenter en préfecture avec un quitus fiscal attestant que vous n’êtes pas redevable de la TVA ; si tel est le cas celle-ci vous sera demandée.
Pour obtenir le fameux quitus fiscal, vous devez vous présenter au centre des impôts dont vous dépendez, en clair celui ou vous payez vos impôts. Avec ces documents :
– Pièce d’identité
– Facture d’achat originale avec KM, numéro de série, Tampon et signature
– Les papiers allemands de la moto (carte grise allemande  » Zulassungsbescheinigung  » ou plus simplement « Teil I & Teil II »)
– Un justificatif de domicile
– Le COC de la moto (certificat de conformité, remis par le vendeur allemand)

Faut-il payer la TVA en France lorsque l’on achète une moto BMW en Allemagne ?

En principe les vendeurs allemands vous vendront la moto TTC, si vous êtes un particulier. Si vous achetez au nom d’une entreprise il est possible d’acheter HT, voire avec votre comptable pour la suite. Seul cas de figure ou il faut acheter HT : la moto à moins de 6 mois et moins de 6 000 KM.  La France vous demandera alors automatiquement de vous acquitter de la TVA sur la moto BMW que vous venez d’acheter en Allemagne. Il faudra donc l’acheter HT au vendeur allemand. Ensuite vous déclarerez, facture à l’appui, votre achat HT à votre centre des impôts. Au moment de la demande de votre quitus fiscal, un chèque vous sera alors demandé.

Quels documents pour immatriculer une moto BMW achetée en Allemagne

Se présenter en préfecture avec les documents suivants :
– Pièce d’identité en cours de validité
– Justificatif de domicile
– Facture d’achat originale
– Carte grise allemande en deux parties (Zulassungsbescheinigung – « Teil I & Teil II »)
– COC (certificat de conformité)
– Quitus fiscal

Contactez-nous pour plus d’infos

Acheter une voiture en Allemagne : Audi,BMW, Mercedes, Mini, Opel, Porsche

acheter une voiture d'occasion en Allemagne
15 note(s)

Acheter une voiture d’occasion en Allemagne, les avantages du marché allemand

Avant d’envisager acheter une voiture d’occasion en Allemagne, faisons un point sur le marché allemand. Avec environ 62 millions de véhicules, offre une palette d’occasions assez large. Les allemands sont aussi de gros rouleurs. Cela explique que l’on puisse trouver des véhicules un peu plus kilométrés qu’en France. En revanche, les allemands entretiennent bien leurs véhicules et il est beaucoup plus courant de trouver des voitures qui ont dépassé les 5 ans disposant malgré tout d’un carnet d’entretien suivi par le constructeur que dans d’autres pays.
En terme d’équipement, là aussi on trouvera en Allemagne des véhicules d’occasion très bien équipées.
Dernier point, il est assez facile de trouver le modèle de voiture d’occasion que l’on cherche vendue par une concession en Allemagne (on parle ici des marques allemandes); car l’offre est large et les concessions très nombreuses, ce qui signifie un véhicule en très bon état avec un carnet d’entretien à jour et une garantie constructeur valable en Europe.
C’est d’ailleurs sur ces marques allemandes : Audi, BMW, Mercedes, Mini, Opel et Porsche que les meilleures affaires seront proposées.

Une voiture d’occasion est-elle moins chère en Allemagne qu’en France ?

Le marché de la voiture d’occasion en Allemagne est en effet plus intéressant qu’ en France; de part le fait que l’offre est plus importante et donc plus concurrentielle et cela essentiellement en ce qui concerne les véhicules de marque nationales. Il est d’ailleurs plus courant de s’intéresser principalement à l’Allemagne lorsque l’on souhaite acheter une BMW, une Mercedes ou une Porsche que lorsque l’on cherche une Peugeot ou une Renault …

Voici deux exemples pour illustrer nos propos (les recherches ont été effectuées sur le site « Autoscout24.fr« ) :
BMW X6 Diesel depuis 2010 avec 100 000 KM max : France 265 annonces VS Allemagne 510 annonces
*France : Négociant Auto – 2009 avec 63 000 KM – Prix : 33 000 €
*Allemagne : Concession – 2010 avec 98 000 KM avec Navi, Xenon et Cuir – Prix : 27 900 €
Bilan : un véhicule avec un peu plus de KM, mais plus récent et mieux équipé avec un écart de plus de 5 000€.
BMW Mini Cooper D depuis 2014 avec 60 000 KM max
*France : Revendeur – 2015 avec 24 700 KM – Prix : 17 000€
*Allemagne : Concession BMW : Option Toit Pano de 2015 avec 39 900 KM – Prix : 14 600€
Bilan : une voiture avec un peu plus de KM, mais mieux équipée (toit panoramique) vendue par BMW à 2400€ de moins. Ca vaut le déplacement !

Combien coûte l’importation d’une voiture d’occasion d’Allemagne ?

Les écarts de prix sont attractifs, mais in fine, combien cela coûte réellement d’acheter sa voiture d’occasion en Allemagne ?
Si vous décidez de nous confier l’importation de votre future voiture, ce qui nous ferait le plus grand plaisir, le service « Infos & Négo », qui vous permettra d’avoir les informations sur le véhicule, la copie des papiers (carte grise et carnet d’entretien) et également le prix négocié obtenu, vous coutera 19€. En souscrivant à notre service  Achat à 599€ vous pourrez aller chercher vous même votre véhicule en Allemagne chez le vendeur – vous n’aurez rien de plus à faire que le règlement de la voiture par virement directement au vendeur. Nous nous occupons de tout pour vous, de la demande de contrat de vente à la réservation des plaques de transit pour votre retour, jusqu’au RDV de prise en main final. La plaque de transit, valable 5 jours, coûte aux environs de 180€, assurance incluse. Vous devrez donc débourser la somme de 798€ auquel il faudra ajouter vos frais de déplacement. Si l’on déduit cette somme du gain réalisé (voir précédent paragraphe)on s’aperçoit que jeu en vaut la chandelle, et qu’au final on se retrouve avec un véhicule mieux équipé, garantit par la concession dans le réseau de la marque en dépensant beaucoup moins.

Rapatrier une voiture d’occasion achetée en Allemagne, comment faire ?

Le plus simple et le plus économique pour rapatrier une voiture d’occasion d’Allemagne est d’aller la chercher et de la ramener vous-même avec une plaque de transit allemande; valable 5 jours (la rouge permet de circuler aussi en France) pour un prix d’environ 120€.
Pour plus de confort vous pouvez opter pour notre service Achat avec option livraison à domicile sur tout le territoire français. Nous pouvons vous fournir une carte grise provisoire française. Elle vous permettra de rouler dès réception de votre voiture achetée en Allemagne.

Quels sont les papiers que le vendeur allemand doit vous remettre ?

La carte grise en Allemagne se divise en deux documents et se nomme  » Zulassungsbescheinigung  » ou « Teil I & Teil II« . Le vendeur allemand doit vous remettre les deux parties de la carte grise accompagnées d’une facture de vente à votre nom avec numéro de série et kilométrage. La voiture doit ensuite être radiée du fichier des immatriculations allemandes, comme en Italie, en Belgique ou aux Pays Bas. Cette procédure est obligatoire pour pouvoir ensuite vous immatriculer en France, ou dans un autre pays. La plupart du temps ils vous remettrons aussi le COC du véhicule (Certificat de conformité européen).

Obtenir un quitus fiscal pour une voiture d’occasion achetée en Allemagne.

Pour immatriculer en France votre nouvelle voiture d’occasion achetée en Allemagne, la préfecture vous demandera un document appelé « Quitus Fiscal ». Ce quitus  atteste que vous n’êtes plus redevable de la TVA sur le véhicule.
Pour obtenir ce quitus fiscal, vous devrez vous présenter à votre centre des impôts (services des Entreprises) avec les documents suivants :
– Pièce d’identité
– Un justificatif de domicile
– La carte grise allemande  » Zulassungsbescheinigung  » ou plus simplement « Teil I & Teil II »
– Facture d’achat originale avec KM, numéro de série, tampon et signature
– Le COC du véhicule (certificat de conformité, remis par le vendeur allemand).

Faut-il payer la TVA en France lorsque l’on achète une voiture en Allemagne ?

La plupart des vendeurs allemands vous vendrons le véhicule TTC à partir du moment ou vous achetez en tant que particulier. Si vous achetez au nom d’une entreprise il est possible d’acheter HT, voyez avec votre comptable ensuite. Si la voiture à moins de 6 mois et moins de 6 000 KM – l’Etat français vous demandera alors systématiquement de vous acquitter de la TVA sur le véhicule que vous venez d’acheter en Allemagne. Il vous faudra donc l’acheter HT. Ensuite vous déclarerez, votre achat HT à votre centre des impôts (avec votre facture comme justificatif) au moment de la demande de votre quitus fiscal, il vous sera alors demandé de vous acquitter de la TVA (20%).

Quels documents pour immatriculer une voiture d’occasion achetée en Allemagne :

Se présenter en préfecture avec les documents suivants :
– Facture d’achat originale
– Carte grise allemande (les deux volets) Zulassungsbescheinigung – « Teil I & Teil II »
– Justificatif de domicile
– COC (certificat de conformité)
– Quitus fiscal
– Pièce d’identité en cours de validité
– Demande d’immatriculation remplie

Plus de détails sur la liste des documents à présenter- consultez notre article : « Acheter une voiture d’occasion en Allemagne: Est-ce vraiment intéressant? Comment faire? »

Importer un véhicule : Mandataire automobile/courtier VS importateur

10 note(s)

Vous êtes intéressé par acheter une voiture en Allemagne, Italie, Espagne, Autriche, Belgique ou Pays-Bas… vous vous demandez quelles sont les différentes façons d’importer ? Comment être un minium encadré tout en faisant une belle opération d’un point de vue économique ? Voici quelques-uns des avantages et inconvénients à avoir recours à un mandataire auto ou encore à un prestataire de service.

Les rôles et missions de chacun :

Le mandataire auto :

Le mandataire automobile, ou encore courtier en automobile, est un professionnel du commerce automobile. Il agit pour le compte d’un particulier ou d’un professionnel ; il sert d’intermédiaire pour permettre à ses clients de bénéficier de remises sur des véhicules invendus, de destockage, ou encore d’import.
En pratique, sous l’appellation de mandataire auto on retrouve essentiellement des vendeurs auto s’approvisionnant en Europe.

L'importateur :

Un prestataire de services est une personne physique ou morale qui exécute et facture un service à un client. Le cas échéant, un importateur est un professionnel qui facilitera et gérera la procédure d’importation et sa logistique pour le compte de son client.

En d’autres termes, un mandataire auto est un professionnel qui, après avoir été mandaté par contrat, achètera un véhicule pour le compte de son client. Le mandataire règlera donc le véhicule dans sa totalité au vendeur et le revendra ensuite à son client après avoir ajouter sa commission. Dans la plupart des cas, l’acheteur repartira finalement avec sa voiture immatriculée et n’aura pas à se soucier des démarches administratives liées à l’importation.

Un prestataire de service, ou importateur, propose une assistance au client tout au long du processus d’importation de son véhicule. Le prestataire ne vend pas un véhicule mais au contraire ses services. Les services proposés peuvent aller de la recherche, la prise de renseignements, la négociation, l’expertise automobile, à la gestion des démarches administratives, la livraison à domicile voire même l’immatriculation provisoire ou définitive du véhicule. Il est un « faciliteur » et un outil à l’importation automobile. Dans ce cas là, l’acheteur règlera directement son véhicule au vendeur.

Mandataire VS Importateur auto, d’un point de vue économique :

Il y a deux types de mandataires :

– le mandataire au sens littéral : il fait profiter de remises sur des véhicules neufs, ou occasions récentes encore sous garantie ; ces remises avoisinent en moyenne les -25% ce grâce au fait d’acheter en lots partout en Europe. Dans ce cas là le mandataire propose différents modèles en ligne sur son propre site internet – le choix y est varié et la plupart des marques présentes. Bien souvent ces mandataires disposent des véhicules en stock, et dans le cas contraire ils se proposent de rechercher le véhicule pour le client. Ici le client achètera son véhicule à prix cassé, immatriculé et prêt à rouler, après l’avoir payé directement auprès du Groupe mandataire. Ces sociétés spécialisées restent peu nombreuses.

– au sens large du terme, et comme c’est le cas pour la plupart des mandataires en France, le mandataire n’est rien d’autre qu’un négociant automobile pratiquant cette activité en complément – il achète en Europe et revend sans avoir de réels réseaux d’achat. Il propose bien souvent de rechercher un véhicule pour son client, l’achètera au vendeur étranger et le revendra à son client avec les documents nécessaires à son immatriculation en France, ou parfois même immatriculé. Dans les deux cas, faire appel à un mandataire auto à un coût. Un mandataire se rétribue systématiquement une commission sur chacune des transactions gérées et la plupart du temps elle sera assez conséquente.
Un prestataire de service lui ne vend pas de véhicules et proposera ses différents services d’aide à l’importation. De cette manière les coûts de ses prestations sont normalement bien plus économiques que si l’on a recours au mandataire.

La différence entre les deux professionnels est ici purement d’ordre financier. L’un propose un service « clés en mains » qui pourra sembler plus pratique pour le client mais qui sera en revanche bien plus onéreux par la même occasion, et l’autre un service plus modulable et personnalisable pour un coût plus avantageux.

Les mandataires ont mauvaise presse

Le mandataire achète un véhicule pour le compte de son client et de ce fait il demande, dans la plupart des cas, à ce que son client lui verse un acompte ou parfois même la totalité du prix du véhicule avant de le lui livrer. Ce mode de fonctionnement peut néanmoins s’avérer parfois dangereux pour le client.

 » L’arnaque dite à la TVA « 

En effet, certains réseaux mandataires organisés se sont spécialisés dans l’arnaque à l’acompte ; dans certains cas les clients ne voient jamais arriver leur véhicule et encore moins l’argent versé au mandataire. Ces mandataires créent des entreprises dites « éphémères » qui fermeront aussitôt après avoir escroqué quelques personnes naïves qui auront versés un acompte voire la totalité du coût d’un véhicule n’ayant jamais existé.
Vous entendrez également parler de l’arnaque à la TVA. Cette arnaque concerne uniquement les véhicules d’occasions de plus de 6 mois et plus de 6.000 kms et pour lesquels, au regard de l’Etat, un particulier ne serait donc pas redevable de la TVA.

« La Triangulaire »

Certains mandataires, maîtrisant parfaitement l’art d’escroquer son prochain, utilisent le principe de la « triangulaire ». Cela consiste en un montage complexe impliquant 3 sociétés de 3 pays européens différents. Ils s’appuient sur un texte de loi européen, « la 7ème directive TVA », loi qui établit dans l’Union Européenne un régime commun de taxation pour les ventes de biens d’occasions. Cette loi a été mise en place essentiellement pour protéger les intérêts des consommateurs. Elle supprime notamment les risques de payer plusieurs fois la TVA sur un même bien. Malheureusement, il y a toujours des personnes peu scrupuleuses pour profiter du système et c’est ce que font certains mandataires bien organisés.

Exemple :

Le mandataire malhonnête français importe un véhicule d’Allemagne ; il fait ensuite croire au fisc français qu’il s’est acquitté de la TVA dans un autre pays (ex : comme l’Espagne). Pour cela il produit une fausse facture d’achat TTC par le biais d’une société écran. Cette société écran aura l’apparence d’une entreprise existante mais sans réelle activité. Bien souvent, ce sera alors le client final qui se verra refuser la délivrance du quitus fiscal ; quitus fiscal  nécessaire à l’immatriculation définitive d’un véhicule importé. Il pourrait alors voir à s’acquitter de la TVA s’il souhaite faire ensuite immatriculer son véhicule ; dans ce cas la transaction ne lui serait alors plus du tout profitable. D’autant plus que le fisc dispose de 3 ans pour réclamer la TVA. (si toutefois il découvrait ultérieurement une situation non régularisée)

Ne pas généraliser …

Attention toutefois à ne pas généraliser ; il existe effectivement des mandataires frauduleux, mais beaucoup travaillent tout de même de manière professionnelle. En revanche, en ayant recours à un prestataire de service, on s’évite l’angoisse de verser une somme d’argent importante à une tierce personne ; le solde du véhicule se ferait alors directement de l’acheteur au vendeur étranger, ce par virement bancaire. D’autre part, l’achat du véhicule se fera exclusivement TTC si l’on est un particulier ; dans ce cas aucune crainte d’arnaque à la TVA.

 

Mandataire VS Importateur – le vainqueur est :

A l’ère d’internet, faire appel à un mandataire classique est presque un peu dépassé. L’internaute dispose aujourd’hui de tous les outils nécessaires afin d’éviter les intermédiaires et leurs grosses commissions, et d’optimiser ainsi l’économie réalisée par rapport au marché automobile français en achetant lui-même son auto à l’étranger et en se faisant éventuellement assisté d’un importateur auto. 

En effet,
1) Avoir recours à un mandataire sera plus onéreux que de s’adresser à un prestataire de service.

2) D’autre part, lorsque l’on est assisté d’un importateur, on aura le sentiment d’acheter directement à la source ; ce du fait de régler directement son véhicule au vendeur étranger. Le bon côté à cela est qu’il y aura plus de transparence avec un intermédiaire de moins ; on peut imaginer limiter ainsi les risques à l’arnaque.

3) Il y a encore quelques années, faire appel à un mandataire était certainement plus pratique pour une personne non coutumière des démarches liées à l’importation. A l’heure actuelle, des sociétés de « prestations de service », comme la nôtre, ont adapté leur offre aux besoins du client ; l’objectif est de proposer un service quasiment équivalent à celui des mandataires – voire même supérieur avec livraison à domicile – et ce à un tarif plus concurrentiel.

4) Enfin, toujours dans un soucis d’économie et d’optimiser la bonne affaire, le prestataire propose des services plus modulables et personnalisables. L’acheteur aura alors le choix d’opter pour une assistance complète ou alors seulement la gestion des formalités ou autres.

 

                          Vous souhaitez importer un véhicule ?                           Découvrez NOS SERVICES
Recevez un devis personnalisé gratuit sous 24h – cliquez ici

 

Sources : 
http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/05/2043971-ventes-de-voitures-gigantesque-fraude-a-la-tva.html

Acheter une voiture d’occasion en Allemagne : Est-ce vraiment intéressant ? Comment faire ?

comment acheter une voiture en Allemagne
21 note(s)

Démarches administratives, documents, garantie, coûts et TVA : tout ce qu’il y a à savoir pour qui souhaite importer son véhicule d’Allemagne.

L’Allemagne est depuis toujours LA référence en matière d’importation de véhicules ; elle est considérée comme le plus gros marché automobile d’Europe.

*L’importation s’est démocratisée

La pratique n’est aujourd’hui plus limitée à quelques farfelus ou inconscients comme on aurait pu le penser dans le passé, ou encore exclusivement réservée aux professionnels de l’automobile.

L’importation est devenue, en règle générale et quelque soit le pays concerné, un procédé populaire et courant. Acheter sa voiture d’occasion en Allemagne est devenue une réelle tendance aussi bien pour les concessions que pour les particuliers. D’autant plus maintenant que se multiplient les moteurs de recherche (leparling.fr, oyyoo.com) ; ils vont répertorier des annonces auto dans le Monde entier – ou encore les sites très renommés que sont Autoscout24.fr ou Automobile.fr. Cela permet d’effectuer des recherches sur toute l’Europe notamment en Allemagne. Il est alors beaucoup plus aisé de comparer les prix du marché du marché et de voir l’économie qu’il est possible de faire sur certains modèles, notamment en Allemagne.

* Quels modèles sont intéressants en Allemagne :

Chaque pays a ses particularités qui expliqueront que certains modèles ou gammes de véhicules y seront plus intéressants que d’autres. Si vous recherchez un véhicule prisé en France tel que la Golf ou l’Audi A3, il faudra vous concentrer sur des modèles récents, de moins de 4 ans, pour constater un écart de prix entre l’Allemagne et la France, qui restera dans tous les cas assez faible sans compter les frais d’importation qui viendront s’ajouter. Au-delà des 4 ans l’économie sera faible voire inexistante, d’autant plus que les allemands roulent plus que nous et que leurs véhicules sont de ce fait beaucoup plus kilométrés que chez nous ou encore chez nos voisins en Italie.
Il faudra alors monter en gamme et en prix pour profiter des avantages de l’importation.

En effet, pour ce qui est du marché du véhicule haut de gamme, l’Allemagne est un réel eldorado ce en raison d’une offre assez conséquente pour ce type de voitures. On peut constater des économies allant jusqu’à 40% par rapport aux prix du marché français.

Exemples relevés sur le site Autoscout24 (Allemagne) et comparés au site LaCentrale (France) :

– BMW 218 d Active Tourer X-Drive Sport – 2016 – 25.000 kms : en Allemagne vendu par BMW à 25.450 € – la moins chère en France vendue par BMW à 34.900 €. Ici l’économie est pharaonique avec une économie de +/- 30%.

– BMW 530 d Touring x-Drive Sport – 2016 – 25.000 kms : en Allemagne vendue par BMW à 41.990€ – la moins chère en France vendue par MW à 51.490 €. Encore une belle économie de +/- 20%.

– Mercedes SLK 250 cdi 7G-Tronic – 2015 – entre 3.000 et 7.000 kms : en Allemagne vendue par Mercedes à 33.990 € – la moins chère en France vendue par Mercedes à 43.900 €. Une économie de +/- 25%.

La seule petite difficulté sera parfois de comparer des modèles équivalents sachant que les appellations des finitions ne sont pas toujours identiques d’un pays à l’autre. Vous pouvez dans ce cas regarder de plus près chacune des options, ou encore avoir recours au VIN Decoder.

* Mandataire obligatoire ou pouvez-vous vous débrouiller seul pour importer une auto ?

Jusqu’à aujourd’hui, la façon de faire la plus courante était de s’adresser à des mandataires automobiles ou encore d’acheter sa voiture dans une concession spécialisée dans l’import. Ces professionnels achètent en leur nom pour revendre l’auto importée à leur client italien, toutefois ils prélèvent au passage une commission assez élevée qui rendra l’affaire moins bonne au final. Mais cette façon de faire est dépassée !

Avec l’élimination des frontières et de la douane et surtout l’explosion d’internet, véritable source d’informations, il est maintenant devenu plus facile pour un particulier d’importer de manière plus autonome et de ce fait d’économiser un peu plus ! Toutefois cela reste un achat à distance et il est nécessaire de respecter certaines règles pour ne pas risquer l’arnaque ou un mauvais achat. Avant tout, lors de ses recherches de véhicules sur internet, il est important de se concentrer sur des annonces publiées par des concessions ou encore par des garages multimarques ayant un stock conséquent et des bonnes notes et appréciations. D’autre part, si vous cherchez un véhicule d’occasion, il faut sélectionner des voitures avec historique d’entretien.

Pour éviter les mauvaises surprises, laissez-nous vous accompagner tout au long du processus d’importation de votre auto : consultez NOS SERVICES.

* Quels sont les meilleurs sites internet sur lesquels faire ses recherches de voiture :

autoscout24.fr : Il s’agit du site le plus utilisé actuellement. Ce site a d’ailleurs été créé en Allemagne, mais est aujourd’hui décliné dans de nombreuses langues. C’est un portail européen et l’intérêt de ce site, en plus du fait qu’il contienne énormément d’annonces et donc un choix plus vaste, est qu’il est possible de sélectionner les pays dans lesquels on souhaite étendre sa recherche – vous pourrez donc sélectionner le pays de recherche « Allemagne ». (sélectionner « Recherche détaillée » puis « Pays »).

automobile.fr : Ce site est le numéro 1 en Allemagne et compte parmi les sites les plus importants et fiables sur internet pour la recherche de véhicules motorisés. Tout comme son confrère autoscout24, il est très fournit, et vous y retrouverez d’ailleurs souvent certaines annonces vues sur Autoscout24. Ici encore vous pourrez étendre votre recherche aux autres pays européens notamment en Allemagne.

webauto.fr : il s’agit d’un site allemand qui est toutefois traduit en différentes langues dont le français. Ce site est moins connu que ses confrères mais toutefois bien fourni.

UTILE pour vous : Pour ceux qui le souhaiteraient nous proposons une aide à la recherche de véhicules sur le marché européen et notamment sur le marché allemand. Il vous suffit de remplir un petit questionnaire – vous recevrez sous 24h une liste de sélections de voitures correspondants à vos critères de recherche. Cliquez ici.

*Comment rapatrier son véhicule acheté en Allemagne :

• Simple et sûr : les plaques de transit

Contrairement à l’Italie, où le processus d’importation pour un étranger qui y achèterait un véhicule est très complexe, ramener sa voiture d’Allemagne est très simple pour la bonne raison qu’il est possible d’aller récupérer son véhicule soi-même en concession avec une plaque de transit.

• Plus de confort et parfois même moins onéreux : la livraison à domicile.

Vous aurez évidemment la possibilité d’avoir recours à la livraison à domicile par transporteur professionnel. Cette solution est sans aucun doute plus sûre et moins contraignante. Certains craindront devoir dépenser plus pour faire rapatrier leur voiture par camion, toutefois, faites bien vos comptes car cela n’est pas toujours le cas si l’on prend en considération le coût de l’essence, des péages, d’un éventuel hôtel sur place et frais annexes si l’on va chercher son véhicule en Allemagne, alors le coût du transport s’avère parfois moins élevé selon où se trouve le véhicule en Allemagne.

Demandez un devis personnalisé pour la gestion de votre importation avec livraison à domicile : cliquez ici

L’essentiel est d’avoir le choix et c’est le cas lorsque l’on achète son véhicule en Allemagne. En revanche, dans les deux cas, attention : quelque soit le choix du rapatriement de votre auto, il vous faudra au préalable avoir bien cadré la vente : dans un 1er temps, être d’accord sur les termes du contrat et l’avoir bien contrôlé avant de le signer ; dans un second temps, convenir avec le vendeur qu’il vous prépare bien les plaque de transit export adaptées ; elles devront correspondre à votre cas de figure ; également démarrer au jour où vous souhaitez venir récupérer le véhicule. Il est vrai que la barrière de la langue pourrait être un réel frein et poser de gros soucis ; si la communication était difficile et les termes de la vente survolés. La solution : faites appel à un intermédiaire qui vous facturera uniquement ses services et non pas une commission importante comme c’est le cas si l’on fait appel à un mandataire automobile.

Découvrez nos services en 4 étapes pour un encadrement personnalisé de votre importation auto : « Comment ça marche en vidéo » et « Nos Services« .

*Quelle est la procédure pour immatriculer un véhicule importé depuis l’Allemagne :

Une fois le véhicule importé, vous devez vous rendre en Préfecture avec les documents suivants :
Demande d’immatriculation CERFA 13750
Pièce d’identité valide – Original + copie
Justificatif de domicile récent au nom du demandeur – Original +copie
– Zulassungsbescheinigung (Teil I) et Zulassungsbescheinigung (Teil II) radiés
Quitus fiscal (gratuit, à demander à son centre des impôts avec les documents allemands)
COC (Certificat de Conformité Européen : à demander auprès du constructeur, ou encore sur un site internet spécialisé : EUROCOCSi le constructeur n’existe plus, vous pouvez demander une attestation d’identification à la Dreal.)
Contrôle technique français effectué depuis moins de 6 mois, pour les véhicules de plus de 4 ans
Facture d’achat, ou cession de vente (si le vendeur est un particulier).
Attention : vous avez 1 mois pour faire la démarche ; au-delà vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. Toutefois même au-delà de ce délai la demande sera traitée.

*Coûts à prévoir pour l’immatriculation d’un véhicule importé d’un pays de l’UE :

COC : Si la concession ne vous délivre pas le COC avec le véhicule importé il vous faudra alors compter sur cette dépense supplémentaire. Le coût du COC varie d’un constructeur à l’autre. Le coût peut varier de 99€ HT pour VW à 659 € HT pour Rolls Royce !! Pour ce qui est de Ferrari et Maserati, vous ne pourrez commander votre COC. Vous devrez présenter le véhicule dans une concession mère – le coût peut avoisiner les 1.500 €.

Visite au contrôle technique – prix variant

Coût de la carte grise : Le coût est variable et dépend notamment des caractéristiques du véhicule et de la région dans laquelle vous vivez. Très pratique, le service Public propose un simulateur en ligne : Simulateur. Utile : ce simulateur prend en compte le calcul de l’Eco taxe, ou encore dite « Taxe Eco-malus ».

Pour plus d’informations, consulter le site du Service Public : Cliquez ici.

Utile : nous pouvons vous éviter tous ces tracas liés à l’immatriculation de votre futur véhicule. Laissez nous gérer votre importation auto et notamment l’immatriculation définitive de votre véhicule importé d’Allemagne. Demandez un devis.

*Quelle garantie pour un véhicule acheté en Allemagne :

Avant d’acheter une voiture d’occasion en Allemagne, il est important de s’informer sur les garanties proposées par la concession. S’il s’agit d’un véhicule récent vous profiterez peut-être encore de la garantie constructeur. Il est rare que les concessions allemandes vendent leur véhicule avec une garantie mécanique qui sera valable en France.

Enfin, une loi prévoyant la garantie légale professionnelle de 2 ans valable dans toute l’Europe a été prévue par la directive Européenne 99/44/EU ; en revanche, elle reste concrètement difficile voire impossible à faire appliquer lors d’un achat à l’étranger. En effet, car s’il y a un problème relevant de la garantie légale sur le véhicule, le vendeur professionnel allemand n’a pas pour obligation d’assumer systématiquement les frais ;  il pourrait demander à ce que l’acheteur lui ramène le véhicule pour constater le ou les défauts. Autant dire qu’il serait préférable d’oublier cette garantie et de souscrire à une garantie une fois rentré en France.

*Qu’en est-il du règlement de la TVA ?

• Une première précision s’impose : ce qui est considéré comme un véhicule neuf et un véhicule d’occasion.

Un véhicule neuf : on entend par véhicule neuf un véhicule sorti d’usine en provenance d’un pays européen qui n’aura jamais été immatriculé, ou encore un véhicule déjà immatriculé dans un pays de l’UE mais qui aura moins de mois et/ou moins de 6.000 kms.

Un véhicule d’occasion : on entend par véhicule d’occasion un véhicule déjà immatriculé dans un pays de l’UE et qui aura parcouru plus de 6.000 kms et qui aura plus de 6 mois.
La récupération de la TVA concerne essentiellement les professionnels de l’automobile ou gérants de société souhaitant acheter leur véhicule au nom de leur entreprise. Toutefois, un particulier devra payer la TVA en France dans le cadre de l’achat d’un véhicule neuf. S’il est amené à devoir régler la TVA en Allemagne, en tant que provision sur TVA, il devra ensuite demander à être remboursé auprès de la concession ; ceci une fois le règlement de la TVA effectué en France. Il est certain qu’il est préférable et moins compliqué de se concentrer sur des véhicules considérés comme étant d’occasion.

Vous souhaitez avoir plus d’informations concernant nos services d’aide à l’importation automobile ? N’hésitez pas à nous contacter…

L’équipe BOLIDEM

Les 8 conseils pour bien importer votre voiture d’occasion…

7 note(s)

Lorsque l’on regarde certaines annonces de vente de voitures d’occasion sur internet dans d’autres pays, cela fait rêver !! Vous aimeriez alors en savoir plus pour envisager  un achat ! Pourquoi ne pas vous lancer et profiter vous aussi des nombreuses bonnes affaires ? Je vous y encouragerai avec  plaisir mais en suivant quelques règles de bon sens et de prudence… Voici quelques conseils qui vous permettront de gagner du temps en vous concentrant sur l’essentiel, de ne pas faire de bêtise; voire d’acheter l’automobile de vos rêves dans de bonnes conditions.

  1. Sélections des annonces : allez sur des sites réputés et connus  tels que : « Autoscout24.it » (le n° 1 en Italie), « Subito.it » (équivalent de notre Boncoin.fr) pour l’Italie. (Fuyez ces sites italiens truffés de fausses avec des prix affichés trop bas pour être vrais ! Exemple: Spazioauto.it et Cuboauto.it). Autoscout24.fr et Automobile.fr sont les deux sites faisant office de plate-forme européenne, sachant que vous y retrouverez des annonces des pays suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas – C’est également la liste des pays pour lesquels nous proposons nos Services.
  2. Sélectionnez les annonces qui vous semblent sérieuses. Sur autoscout24.f et Automobile.fr vous profiterez d’une traduction automatique des annonces en français. Cela vous permettra de voir la liste des options et également de savoir si le vendeur mentionne un entretien suivi. Attention à bien privilégier les annonces faisant mention d’un entretien suivi. Les traductions italiennes et allemandes pour la mention « entretien suivi » sont « Tagliandi certificati » en italien; et « Scheckheftgepflegt / servicebuch / Scheckheft » en allemand.
  3. Préférez les annonces de vendeurs professionnels à celles de vendeurs particuliers. Il est plus sécurisant d’avoir affaire à une société qui a pignon sur rue; et dont on peut vérifier l’existence, sur internet, en quelques clicks; plutôt qu’à un quidam qui passe une annonce et dont il sera difficile d’obtenir des infos sur son sérieux. De plus les vendeurs pros, que ce soit sur Google ou sur les sites d’annonces sont souvent notés, cela vous donnera une bonne idée de la façon dont ils travaillent. Nous proposons une « Aide à la recherche » pour vous aider à trouver LE véhicule.
  4. Mettez de l’eau dans votre vin ! Si vous souhaiter trouver la perle rare, sachez que dans la plupart des cas il vous faudra faire une ou deux concessions ; en effet les bonnes affaires (les vraies, à savoir : voitures saines avec entretiens suivis et prix  intéressants) ne se présenteront pas en grand nombre dans le modèle que vous recherchez.
  5. Lorsque vous recevez un rapport suite à l’achat d’un service « Prise de renseignements & négociation », appelez-nous pour obtenir notre ressenti sur le vendeur et pour faire le point.
  6. Le « certificat de non gage » est indispensable avant de vous engager. Même si vous décidez de vous débrouiller tout seul pour votre importation, faites un Non Gage; cela vous permettra de savoir si la voiture que vous souhaitez acheter appartient bien au vendeur. Si elle présente des gages ou hypothèques. De plus, le service inclut une vérification du RCS vendeur ainsi que de son numéro de TVA intra communautaire.
  7. N’achetez pas de voiture à distance sans l’avoir vue et essayée, soit vous même en faisant le déplacement, soit en passant par notre service « Expertise Automobile ». Ce service vous permettra de prendre votre décision en connaissant l’état général du véhicule. Cela permet aussi de vérifier que le véhicule existe bien et que le vendeur aussi !
  8. Passez par un importateurBolidem, par exemple !! 🙂 En effet, les incompréhensions de langage, les vérifications de documents étrangers, les problèmes de TVA, les formalités administratives étrangères et françaises et autres … peuvent rapidement transformer votre rêve en cauchemar. En nous confiant votre projet d’importation automobile vous éviterez tous les tracas. Vous pourrez de plus bénéficier de nos précieux conseils… A votre disposition 🙂